RETOUR DIRECTOIRE, CONSULAT ET EMPIRE
BEAUHARNAIS Hortense de (1783 – 5 octobre 1837)
Eglise Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine)
20 avril 2013
Belle, intelligente et brillante Hortense que la postérité retiendra comme la « reine Hortense ».
 
Fille d’Alexandre de Beauharnais et de Joséphine, élevée au pensionnat de Madame Campan, après le mariage de sa mère avec Bonaparte, Hortense se retrouva fille adoptive de l’homme le plus puissant du monde. La position avait ses avantages et ses inconvénients dont celui d’être mariée contre son gré à Louis Bonaparte en 1802, le peu pétillant frère de son beau-père. Ainsi devenait-elle la belle-sœur de sa mère !
Son tombeau actuel, érigé à la demande de Napoléon III et inauguré en 1858, est l'œuvre de Jean Auguste Barre sur des plans de l’architecte Lacroix le même qui fut désigné pour bâtir la nouvelle église de Saint-Leu où repose Louis Bonaparte.
Face à celui de Joséphine, il représente Hortense à genoux, avec un ange au dessus d'elle. Devant elle, une couronne symbolise son titre de reine de Hollande et une lyre rappelle ses talents de musicienne.
Château d'Arenenberg © LulaMae's
Chapelle du château où se trouve son premier mausolée
© Muesse
Eglise Saint-Pierre-et-Saint-Paul © MCP
© MCP
© MCP
© MCP
(*) commentaire(s)
© MCP
Mariage désastreux s’il en fut un. Hortense, éprise de Duroc puis de Charles de Flahaut dont elle eut un fils, le duc de Morny, partagea néanmoins la couronne de Hollande avec son époux pendant quatre ans (1806 – 1810). Dès 1807, le couple qui ne vécut ensemble que quelques mois, s’était séparé. Et Hortense de tromper son mari au point que ses trois enfants sont attribués à des pères différents. Ainsi Napoléon III a-t-il plusieurs pères putatifs…
La Hollande incorporée à l’Empire en 1810, Hortense se fixa à Paris où elle tint un brillant salon.
 
Faite duchesse de Saint-Leu par Louis XVIII à la première Restauration, mais restée fidèle à Napoléon durant les Cents-Jours et accusée d’avoir facilité son retour, elle fut contrainte à l’exil. Réfugiée à Arenenberg (Suisse) sur les bords du lac de Constance, elle y élevait seule ses fils. Jouissant d’une fortune confortable grâce à la succession de sa mère, parmi ses soutiens elle put compter sur celui de son frère Eugène.
 
Puis vinrent les années de deuils douloureux : la mort de Napoléon Ier (1821), celle d’Eugène (1824), de son ami et ancien flirt le tsar Alexandre Ier (1825) et enfin celle de son fils Napoléon Louis (1831).
 
Cette même année 1831, elle entama une course-poursuite digne d’un roman de cape et d’épée pour permettre à son benjamin, Louis Napoléon, futur Napoléon III, de gagner l’Angleterre.
Mais Hortense, frappée par la loi d'exil du 10 avril 1832 comme tous les membres de la famille Bonaparte, ne devait plus revenir en France.
Toujours en 1832, la mort prématurée du duc de Reichstadt propulsait Louis Napoléon, comme héritier des prétentions bonapartistes.
En 1836, après sa tentative de soulever la garnison de Strasbourg pour renverser la monarchie de juillet, Hortense intervint pour lui éviter l’emprisonnement.
 
Gravement malade, elle s’éteignit au château d’Arenenberg où Louis Napoléon, revenu d’urgence de son exil américain avec un faux passeport, put assister aux derniers instants de sa mère.
Après l’autopsie et l’embaumement de sa dépouille et les cérémonies religieuses à Ermatingen, Hortense y fut inhumée le 8 octobre en attendant son transfert à Rueil-Malmaison.
 
Selon ses dernières volontés, elle souhaitait y reposer auprès de sa mère. Fallait-il encore que la France l’y autorise. La permission vint. Le 19 novembre,  la reine Hortense arriva à Rueil et fut inhumée  le 11 janvier 1838 en l’église Saint-Pierre-et-Saint-Paul.
Ironie de l’histoire, le caisson d’artillerie qui servit au transport de la dépouille d’Hortense sera réutilisé le 5 septembre 1838 pour le voyage du cercueil de Talleyrand entre Paris et Valençay... Charles Maurice, prince et duc de Périgord, rejoignait ainsi pour un instant la mère de son petit-fils, Morny...
 
Un premier mausolée avait été réalisé par Bartolini en 1846 mais, refusé par Napoléon III, il se trouve  dans la chapelle du château d’Arenenberg transformé en musée Napoléon.
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 13 octobre 2017
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.