RETOUR LIEUX  DE SEPULTURES
ÉGLISE ET CIMETIÈRE SAINT-BARTHÉLEMY (Paris) (disparus)
Île de la Cité
Sous le Directoire, Alexandre Lenoir édifia un théâtre sur leur emplacement. De nombreux acteurs, devenus célèbres par la suite, débutèrent sur cette scène qui porta successivement le nom de Théâtre du Palais et de Théâtre de la Cité-Variétés.
Tous les genres y furent essayés sans grand succès puisque l’établissement ferma et rouvrit plus de vingt fois en quinze ans.
Une troupe de chanteurs allemands y installa même le drame lyrique en 1802 et le rebaptisa Théâtre de Mozart
Théâtre de la Cité-Variétés
Définitivement supprimé en 1806, le théâtre devint une salle de bal public appelée les Veillées puis le Prado. Le foyer fut transformé en loges de francs-maçons ; les dessous servirent de caves et de serres chaudes aux jardiniers et pépiniéristes du marché aux fleurs.
Le percement du boulevard du Palais fit disparaitre en 1856/1858 une partie des galeries voûtées avant la démolition totale de l’église en 1868 sur laquelle fut construit le Tribunal de Commerce.
 
Attenant à son chevet, elle possédait un très petit cimetière qui ne servit que jusqu’en 1762, date à laquelle les morts de la paroisse furent portés au cimetière des Innocents. A la fermeture de celui-ci, en 1780, ils furent de nouveau inhumés dans la Cité, dans les anciens caveaux de l’ex-chapelle Saint-Symphorien.
Démolition de l'église Saint-Barthélemy par P.A. Demachy -Musée Carnavalet-
Furent inhumés dans l’église
 
AGUESSEAU plusieurs membres de cette famille y reposaient, dont le cœur de Vincent d’Aguesseau († 1621), conseilleur du roi et receveur général du clergé de France inhumé dans l’église des Pères Prêcheurs réformés de Bordeaux.
 

CLERSELLIER (ou CLERSELIER) Claude (1614 - 1684)
Philosophe féru de Descartes dont il apprécia, mieux que quiconque, la doctrine, l’esprit et le caractère,  il publia plusieurs écrits sur son sujet. Il édita aussi les œuvres posthumes de son gendre, le physicien Jacques Rohault, autre disciple de Descartes.
Inhumé en la chapelle Sainte-Catherine, son mausolée avait été sculpté par Barthélemy de Mallo sur des dessins de Le Brun. Il se composait d’une statue de la Religion ayant à ses pieds un petit génie entouré d’instruments mathématiques et tenant dans sa main une tête de mort qu’il observait attentivement.
Ce mausolée disparut à la Révolution.
 

SERVIN Louis (1554/1555 - 1626)
Avocat général, puis premier président du Parlement, grand défenseur des intérêts de la Couronne et des libertés de l’église gallicane. Louis XIII ayant tenu, le 19 mars 1626, un lit de justice pour faire enregistrer certains édits, Servin en démontra l’illégalité. Interrompu et menacé par le roi, il en fut tellement ému qu’il mourut sur le champ d’apoplexie !
 




Sources : les 200 cimetières du vieux Paris de Jacques Hillairet
Epitaphier du vieux Paris  -Tome I-
(*) commentaire(s)
Située vis-à-vis du Palais royal, l’église Saint-Barthélemy fut de tout temps considérée comme l’une des plus anciennes de Paris. Bien que souvent nommée comme vraisemblablement construite vers 890 par le comte de Paris, Eudes, son origine est peut-être plus ancienne.
Quelle que soit son histoire antérieure au comte Eudes, celui-ci en fit une collégiale de chanoines.
 
Vers 956/966, Hugues Capet, comte de Paris, duc de France et bientôt roi, la choisit pour y déposer plusieurs reliques de saints venues de Bretagne afin de les mettre à l’abri des incursions normandes. Parmi ces reliques, on comptait celles de saint Magloire, évêque de Dol. Le vocable de Saint-Magloire vint donc se rajouter à celui de Barthélemy porté jusque là par l’église.
 
En 1138, la dépouille de l’évêque et les diverses reliques furent transportées dans une autre chapelle que les chanoines possédaient sur la route de Saint-Denis (n° 82, de l’actuelle rue St-Denis). Les moines de St-Barthélemy-St-Magloire y déménagèrent aussi ( abbaye Saint-Magloire).
 
L’église reprit alors son ancien nom, fut érigée en paroisse et devint l’église paroissiale de tout l’enclos du Palais, sauf de la partie ressortissant à la paroisse spéciale de la Sainte-Chapelle.
Construite avant la Sainte-Chapelle, le roi de France en fut son premier paroissien et, en 1787, on voyait l’écu fleurdelisé sur le fronton de la nouvelle façade.
Elle avait son entrée juste en face de la grande salle du Palais dont elle était séparée par la rue Saint-Barthélemy.
 
Au début du 14ème siècle, tombant en ruines, elle fut reconstruite et notablement agrandie par l’adjonction de la chapelle Notre-Dame-des-Voutes qui devint le chevet de l’édifice.
Bien que réparée à plusieurs reprises (1550, 1730, 1740, 1772), son état de vétusté était tel qu’une restauration plus conséquente fut commencée en 1787. La façade était terminée quand la Révolution vint interrompre les travaux. Les bâtiments inachevés furent vendus comme bien national le 12 novembre 1791 et démolis en partie l’année suivante.
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique Saint-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
-Cathédrale Notre-Dame (75)
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Errancis (75)
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREUR (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
22 octobre 2014
COPYRIGHT 2010 - 2014 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.