RETOUR PERSONNALITES LIEES A PHILIPPE III
Ses entrailles furent emportées jusqu'à l'abbaye cistercienne Notre-Dame de la Noë fondée vers 1144 sur les bords de l'Iton par l'impératrice Mathilde, fille d' Henri Ier d'Angleterre. Elle fut vendue à la Révolution avec les autres bâtiments fort délabrés. Il n’en reste qu'un tout petit témoignage de l’église qui laisse deviner toute son élégance disparue.
Roi Capétien
24 février 2013
Cathédrale de Narbonne.Photo:  jebouc59 © Fotolia
Fragment du tombeau des chairs
Philippe_28
Col. Gaignières
Dais du tombeau. http://www.metmuseum.org/
Les enfants de Philippe III qui ne sont pas l'objet d'un article spécifique ou inclus dans une autre biographie
Louis de France (1264-1276)
Basilique Saint-Denis (Seine-Saint-Denis)
Hérier du trône, sa mort prématurée à l'âge de douze ou treize ans, posa la couronne sur la tête de son frère  puîné Philippe, le futur Philippe IV le Bel.  D'infâmes soupçons, insidieusement distillés par le favori Pierre de La Brosse , laissèrent entendre que le jeune Louis avait été empoisonné par sa belle-mère, Marie de Brabant,  seconde épouse de Philippe III  dont le dessein aurait été d'éliminer successivement les fils d'Isabelle d'Aragon. cette thèse d'empoisemment trouva de nombreux échos.
MCP
► Blanche de France (1278-1306)
Eglise des Minimes de Vienne (Autriche)
Fiancée plusieurs fois à des fins politiques par son frère, Philippe IV, en 1300, elle épousa Rodolphe III de Habsbourg, duc d’Autriche et roi de Bohême. Cette alliance prestigieuse ne dura que peu de temps car elle mourut cinq ans plus tard. Dans l’église où elle fut inhumée,  elle avait fait ériger une chapelle à la mémoire de son grand-père saint Louis.
Sa tombe gothique disparut en 1784/1786 lors de la recontruction de l'église.
(*) commentaire(s)
Ses os, contenus dans un coffret en plomb, furent déposés le 3 décembre auprès d’Isabelle d’Aragon. Son tombeau était orné d'un gisant de marbre blanc posée sur une dalle de marbre noir.
En octobre 1793, tandis que les ossements étaient jetés dans une fosse commune, le coffret partit à la fonte. En 1817, ils retouvèrent une place dans l'ossuaire de la basilique.
Il reste son gisant, conservé au Musée des Monuments français avant  de réintégrer la basilique et sur lequel on peut constater des restaurations comme la main droite dans laquelle un sceptre a été remis, etc.
Le dais, tronqué de son support, oeuvre de Jean d'Arras, qui a disparu est depuis 2007 ...dans les collections du Metropolitan Museum of Art de New York.
Epitaphes de Louis de France, comte d'Evreux et  de Marguerite d'Artois aux Jacobins. MCP
Gisant de Philippe III (à gauche).
Merci à E. Le Marchand pour la photo
La mort de son frère aîné, Louis, comte d’Evreux, en fit l’héritier de la couronne sans qu’il  soit vraiment préparé à ce rôle.
Il était aux côtés de son père, Louis IX, quand celui-ci expira à Tunis. Immédiatement les barons présents lui prêtèrent allégeance. Le sort s’acharnant sur les rescapés de la dernière croisade, non seulement Philippe dut ramener tout ce petit monde en France, les dépouilles de ses père et frère, mais aussi celle de sa femme Isabelle d’Aragon et de son fils morts en Sicile… Il faut imaginer le parcours de ce roi marchant en tête d’un cortège formé des cercueils de ses proches et des restes lamentables de l’armée des croisés. C’est ainsi qu’il rentra dans Paris le 21 mai 1271.
 
Certes pieux et honnête mais hélas manquant de volonté et de jugement, il doit davantage son surnom de « Hardi » à sa vaillance au combat qu'à sa force de caractère. Il subit les pressions de son entourage dont celles très appuyées de sa seconde épouse : Marie de Brabant.
Louis IX, qui connaissait la faiblesse de caractère de son fils, lui avait adjoint comme chaperon son chambellan, Pierre de La Brosse qui confondait « chaperonnage » et ambitions personnelles.
Dans de nombreux domaines, son règne fut la continuité de celui de son père : relations équilibrées avec la féodalité, la législation, etc., tout en étant agrémenté de progrès dans la justice royale et de lents perfectionnements de la cour royale.
 
Deux grandes réussites sont néanmoins à mettre à son actif sur le plan territorial : la réunion du domaine Midi aquitain et celle du comté de Champagne, augmenté de la Navarre.
Pour venger le massacre des français en Sicile lors des « vêpres siciliennes » (1282), Philippe fonça vers l’Aragon dont le roi, Pierre III, était l’instigateur de cette tuerie. Mais la chaleur et les épidémies eurent raison du roi de France et de son armée. Victime de la fièvre, épuisé, il mourut à Perpignan.
 
Le chemin à parcourir pour amener sa dépouille jusque Saint-Denis était long, bien trop long pour se contenter d’une simple éviscération et d’un embaumement. Comme celle de son père, elle fut bouillie.
- Son coeur prit le chemin de Paris pour être déposé au couvent des Jacobins.
- Ses chairs furent inhumées en la cathédrale Saint-Just-et-Saint-Pasteur de Narbonne : il ne reste que quelques rares fragments du tombeau avec gisant des chairs, conservés au musée lapidaire de Narbonne, qui fut  détruit à la Révolution.
Louis de France, comte d'Evreux (1276-1319)
Couvent des Jacobins de la rue Saint-Jacques (Paris)
Personnage discret, brillant surtout par ses qualités de diplomate, à l'inverse de nombre de ses contemporains, c'était un prince attaché à la paix. Son influence politique réelle est difficilement mesurable. Il défendit avec fermeté le droit de l'État contre l'Église et seconda son frère Philippe IV dans sa lutte contre Boniface VIII. En 1314, il s'opposa à une nouvelle guerre contre les Flamands et poussa son frère à la négociation, ce qui amena à la "convention de Marquette" qui permit de sauvegarder la paix entre la France et la Flandre. Souhaitant "quitter le siècle", il organisa le partage de ses biens entre ses enfants et se retira à l'abbaye Notre-Dame de Longpont. Il n'y resta que quelques mois et mourut subitement. Le gisant   de son épouse, Marguerite d’Artois (v.1285 - 1311), provient également de l'église des Jacobins Saint-Jacques.
PHILIPPE III LE HARDI (1245 – 5 octobre 1285) Roi (1270-1285)
Basilique Saint-Denis (Seine-Saint-Denis)
Cœur : Couvent des Jacobins de la rue Saint-Jacques (Paris)
Chairs: cathédrale Saint-Juste-et-Saint-Pasteur de Narbonne (Aude)
Entrailles : Abbaye Notre-Dame de la Noë, La Bonneville-sur-Iton (Eure)
ACCUEIL
THEMES 
DE A à Z 
Chercher
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
par Marie-Christine Pénin
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
CONTACT
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 6 décembre 2017
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.