RETOUR PERSONNALITES LIEES A PHILIPPE III
LA BROSSE Pierre de (v. 1230 – 30 juin 1278)
Gibet de Montfaucon (Paris)
(*) commentaire(s)
26 février 2013
Le premier occupant connu du gibet de Montfaucon...et pas des moindres.
 
Valet de chambre et chirurgien de Louis IX dès 1261, Pierre de la Brosse, donnant toute satisfaction à son souverain, fut nommé à la charge considérable de chambellan en 1264.
Très proche du futur Philippe III, dès que celui-ci succéda son père, il le désigna comme membre d'un éventuel conseil de régence. Rapidement devenu le favori du nouveau monarque, il fut titré grand chambellan puis promu au rang de garde des enfants royaux avec Pierre d'Alençon le propre frère du roi.
Grâce aux largesses de Philippe III, il accumula une fortune considérable par les nombreux revenus de fiefs importants mais aussi par les généreux pots-de-vin que lui octroyèrent ceux qui espéraient profiter de son influence auprès du roi.
Pour consolider cette ascension, il rechercha des alliances matrimoniales, d'abord pour lui,  puis pour ses enfants quand il en eut. Des membres de sa famille plus éloignés bénéficièrent également de son népotisme.
Conseiller du roi, malgré l’avis des vieux conseillers de Louis IX gardés en place, il semble que celui de La Brosse soit devenu prépondérant.
 
L’homme était habile. Mais sa réussite insolente, due à son emprise sur le monarque, ne pouvait que susciter de lourdes inimitiés auprès des barons pour qui le roi devait s’appuyer sur les princes et nobles et non sur ce parvenu. Ses ennemis se faisaient de plus en plus nombreux et leur hostilité de plus en plus ouverte.
 
Le second mariage de Philippe III avec Marie de Brabant, auquel il s’était opposé, ne fut pas une bonne chose pour le chambellan qui vit son crédit s’affaiblir au profit de la nouvelle reine jalouse de l’affection entre les deux hommes. Et puis tout bascula.
 
En 1276, Louis,  le fils aîné de Philippe et d’Isabelle d’Aragon mourut subitement, manifestement empoisonné. Fort de sa position, La Brosse osa tenter de discréditer Marie de Brabant en laissant entendre qu’elle n’était pas étrangère à la mort de l’héritier du trône afin qu’il échoit à son propre fils. La reine, outrée, riposta en accusant le chambellan des mêmes faits .
Pour se sortir de ce mauvais pas, par l'intermédiaire de son cousin, évêque de Bayeux, il essaya de suborner une béguine du diocèse de Liège qui prétendait avoir des révélations sur la mort du jeune prince. L’évêque tenta de lui faire dire que la mort du prince était l'œuvre de la « clique brabançonne » qui entourait la reine. Mais, lorsqu’en novembre 1277, l’évêque de Liège interrogea à son tour la béguine, la manœuvre du chambellan et de son cousin apparurent de façon évidente.
 
Malgré cette grossière manipulation, l’affront fait à la reine et l’offense ressentie par toute la noblesse, il en fallait plus aux yeux du roi pour le perdre. Il fallait plus grave. On trouva.
Dans le cadre de la campagne visant à envahir la Castille, tout à coup, Philippe III voulut négocier avec Alphonse X de Castille. Ce brusque revirement aurait été l’œuvre d’une manipulation de Pierre de la Brosse : une haute trahison. Vraie ou coup monté par les barons de la Cour dont certains étaient les débiteurs du chambellan, il fut arrêté en janvier 1278 et mené loin de la capitale à Janville (Eure-et-Loir). Craignait-on que le roi ne le sauve ?
 
Sans procès, il fut pendu au gibet de Montfaucon le 30 juin. On ne pouvait exécution plus dégradante, la première connue à Montfaucon.
Sa chute entraîna celle de son clan. Ses descendants récupérèrent une partie de leurs biens sous Philippe IV. Pierre de la Brosse resta-t-il pourrir sur place jusqu’à ce que ses os tombent dans la fosse ? C’est bien probable.
Son nom (de la Broce) apparaît  dans la Divine comédie (Purgatoire, Chant VI)
THEMES 
DE A à Z 
ACCUEIL
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
FACEBOOK
CONTACT
Chercher
par Marie-Christine Pénin
Pour s'abonner à la Newsletter:
l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
NOUVEAUX ARTICLES
Dernière mise à jour
au 12 septembre 2017
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.