RETOUR IIIe REPUBLIQUE
LEBRUN Albert (1871 – 6 mars 1950)
Cimetière de Mercy-le-Haut (Moselle)
1er mai 2013
Issu d’une famille d’agriculteurs et brillant élève, il sortit premier de sa promotion de l’Ecole Polytechnique avant d’intégrer l’Ecole des Mines en d’en sortit encore premier en 1896.
Sa carrière politique, débutée en 1898, l’amena à devenir le plus jeune député de France en 1900, puis sénateur de 1920 à 1932. Membre de l'Alliance républicaine démocratique, Albert Lebrun était un modéré du centre puis de droite, ouvert aux revendications sociales mais inquiet des menées révolutionnaires.
Il témoigna au procès de Pétain et occupa ses dernières années à donner des conférences sur la IIIème République et sur la sidérurgie.
 
Après ses obsèques solennelles organisées à Notre-Dame de Paris, selon sa volonté, Albert Lebrun fut inhumé dans le petit cimetière de Mercy-le-Haut, sa commune natale.
Depuis trois ans, son épouse, Marguerite Nivoit (1878 – 1947) l’attendait dans la tombe. Pour la petite histoire, Mme Lebrun fut la première dont on parla comme « Première dame ». Ce titre fit son apparition après qu’elle ait rencontré, à bord du paquebot Normandie, le président Roosevelt accompagné de son épouse la « First Lady »…
1939. Albert Lebrun et Charles de Gaulle à la croisée de leurs destins...
© Républicain Lorrain ou Philippe Landru
(*) commentaire(s)
© http://cimetieresdumonde.e-monsite.com/
► 15ème président de la République française :  10 mai 1932 au 11 juillet 1940
- Succède à Paul Doumer
- Dernier président de la IIIe République
Catholique pratiquant, il vota contre la loi sur les associations de 1901, pour la loi de séparation de l'Église et de l'État mais s'opposa à ses mesures les plus répressives.
Ministre des Colonies puis de la Guerre pour quelques jours, il démissionna du gouvernement en 1919. Représentant de la France à la SDN, président de la Caisse d'amortissement de 1926 à 1931, il participa avec son ami et compatriote lorrain Raymond Poincaré au redressement du franc.
Elu président du Sénat en 1931, l’assassinat de Paul Doumer le porta à la présidence de la République en 1932. Après un premier septennat marqué par le Front populaire, il fut réélu le 5 avril 1939. Le 1er septembre la Seconde Guerre mondiale explosait en Europe.
 
En 1940, malgré la débâcle française, Lebrun, se refusant à signer un armistice, souhaitait un départ du gouvernement pour l’Afrique du Nord. Mais dépassé et contraint de se plier au courant majoritaire, il appela le maréchal Pétain à la présidence du Conseil qu’il mit vainement en garde contre l'influence néfaste de Pierre Laval. Malgré sa volonté de ne pas démissionner, le 10 juillet 1940, grâce à un coup d'Etat constitutionnel, Pétain réussit à l’écarter complètement du pouvoir et à s’en saisir en instaurant le Régime de Vichy.
 
Le président sans pouvoir et sans Etat se retira alors à Vizille chez son gendre, Jean Freysselinard. Placé en résidence surveillée par les Italiens en 1942, l’armistice signé en 1943 entre ces derniers et les Alliés changea la donne. Les Allemands allaient occuper la zone.
Sourd aux conseils des Italiens qui lui recommandaient de partir, il opposa aussi son refus à la Résistance qui lui proposait une exfiltration en Algérie.
Belle proie pour Adolf Hitler qui le fit enlever par la Gestapo fin août 1943 et envoyer au château d'Itter (Autriche) où il retrouva de nombreux hommes politiques également pris en otage. Mais devant son mauvais était de santé, dès le mois d’octobre, il fut autorisé à rentrer à Vizille en résidence surveillée.
 
N’ayant pas démissionné, son second septennat n’aurait dû finir qu’en 1946. Ses demandes de restauration dans ses fonctions à la Libération restèrent lettre morte. A la tête du "gouvernement provisoire " depuis juin 1944,  le général de Gaulle  reçut Albert Lebrun qui l’assura de son soutien.
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 14 novembre 2017
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.