Dominé par le clocher de Saint-Pierre et le dôme du Sacré-Cœur
RETOUR LIEUX  DE SEPULTURES
Sauf pour la Toussaint, ce lieu de mémoire, sous la  responsabilité de la conservation du cimetière de Montmartre, est fermé au public. Outre le problème logistique que poserait l’admission quotidienne de visiteurs, cette fermeture, bien que frustrante, est le seul moyen de protéger a minima des dégradations qu’entrainerait une trop grande fréquentation. En faisant une comparaison de l'état des lieux entre 1895 et 2017, on constate combien l'endroit est fragilisé.
(*) commentaire(s)
Je ne sais d’où vient l’atmosphère qui se dégage du plus petit et plus ancien cimetière existant de Paris. Peut-être l’intimité due à sa petitesse (600 ares) ; ou encore son ancienneté avec l’ombre de sa longue histoire planant sur ses résidents actuels ; à moins que cela ne soit la mousse qui se dispute le guingois ou encore la lumière particulière de la Toussaint quand il ne tombe pas des trombes d’eau. En fait, c’est tout cela à la fois.
L’usure du temps a effacé de nombreuses épitaphes et inscriptions faisant disparaître sous le sol des corps rendus à l’anonymat et à l’identité perdue à jamais. Il a englouti des tombes dont il reste parfois des stèles orphelines posées contre les murs.
 
Néanmoins, à la fin du 19ème siècle, des passionnés, s’appuyant sur un plan de 1886,  eurent l’excellente idée d’effectuer un relevé des épitaphes encore lisibles à cette date qu’ils réunirent dans un ouvrage, Les cimetières de Montmartre avant et pendant la Révolution […] (1895).  En reprenant le même plan de 1886, ce travail m'a permis la localisation de tombes et de leur rendre leurs inscriptions d’origine quand elles n'avaient pas disparu en 1895 déjà à cause de l'état de dégradation avancé de la sépulture.  
Hors mis la nature qui reprend ses droits et la destruction de  l’ancien baptistère de l’église Saint-Pierre qui empiétait sur le cimetière, la géographie du lieu n’a pas changé.
 
Un peu d’histoire :
Dès le 6ème siècle, un hameau avec sa chapelle et son cimetière existait sur la Butte Montmartre. Des sarcophages mérovingiens furent découverts en 1875/1876 lors de la mise en place des fondations  du Sacré-Cœur.
On connaît aussi l’existence d’une chapelle, déjà signalée en mauvais état en 835, à l’emplacement de l’église Saint-Pierre et qui est peut-être celle reconstruite par Louis VI le Gros et Adélaïde de Savoie (voir abbaye de Montmartre).  
 
Elle se trouvait le long de ce petit pan de mur © MCP
►BONNIE Pierre (1760-1840) Tombe 79
Premier chirurgien du prince de Condé qu’on retrouva  pendu à l’espagnolette de sa fenêtre, il fut appelé dès la découverte du corps de son patient.
►BIENAYMÉ L.S. († 1802) et sa femme F.N.COLLET († 1806) : Tombe 26 disparue
►BOCHART DE CHAMPIGNY / DE MONTENAY : Tombe 21
►BRANCAS duc de († 1802), propriétaire du château du Coq acheté en 1738 par le maréchal de France Louis de Brancas qu’il transforma en folie, la Folie-Brancas. Située dans le quartier de la Chaussée d’Antin, elle fut détruite en 1854.
 
►COMBATTANTS français, russes et prussiens morts lors de la bataille de Paris  (30 mars 1814) qui opposa l'armée française aux forces européennes alliées contre Napoléon Ier. La défaite française marqua la fin des opérations militaires de la Campagne de France et conduisit à la première abdication de Napoléon puis à la Restauration des Bourbons.
 
►DUBOIS Fink († 1822), prêtre britannique, il fut pendant quelques semaines de 1809, curé de Saint-Pierre. Il précédait le curé Christophe Caires de Blazière.
 
►LA MOTHE FÉNELON Louis François Charles Salignac de (1750 –1803), capitaine au régiment Royal-Navarre (cavalerie).
 
►MICAULT DE LA VIEUVILLE Amélie (1784-1803),  fille des fondateurs de l'asile de la Providence.
 
PIGALLE Jean-Baptiste, sculpteur et  surtout le plus célèbre des résidents disparus.
 

Parmi les sépultures encore intactes, à peu près identifiables ou à l'emplacement connu :
CIMETIÈRE DU CALVAIRE (Paris)
2, rue Mont-Cenis 75018 Paris
En 1096, ce cimetière était déjà mentionné dans un acte « notarié » concernant la chapelle.
D’ailleurs, en 1875 et en 1891 on retrouva, respectivement derrière l’abside et devant la façade de l’église Saint-Pierre, des sépultures des 13ème, 14ème, 15ème et 16ème siècles.
Excepté ces éléments on a peu de renseignements sur ce cimetière jusqu’en 1688.A quelques mètres près, il se confondait avec celui du Calvaire.
 
Revenons à 1688. Jusqu’à cette date, la population de la Butte étant infime, ses inhumations l’étaient aussi. On pense que les défunts étaient pour beaucoup enterrés dans l’église moyennant finance. Peu à peu la population et les inhumations augmentèrent.
Après avoir définitivement délaissé l’abbaye « d’en haut » en 1686,  les religieuses donnèrent à la paroisse Saint-Pierre un petit terrain, prélevé sur un partie de leur verger, pour servir de cimetière aux Montmartrois.
Elles stipulèrent que les habitants devraient fermer l’enclos qui devait aussi contenir le clocher de l’église dont elles autorisaient la construction sous certaines conditions.
Ainsi réduit, le minuscule enclos, d’environ 10 mètres sur 6,  ne pouvait recevoir que deux fosses.
En 1697, les religieuses ayant cédé une autre parcelle de leur verger, l’enclos put être agrandi et, à la Révolution, avait ses dimensions actuelles, soit 600 mètres carrés.
 
Par la loi du 15 mai 1791 attribuant aux communes la propriété de leurs cimetières, celui de la paroisse devint la propriété de la commune de Montmartre. Ses fosses étant pleines, il ferma peu après et les Montmartrois allèrent se faire enterrer dans le cimetière des Porcherons, puis dans celui de la rue Pigalle et enfin dans celui du Champ-du-Repos (futur cimetière de Montmartre).
Rouvert en 1801 pour des tombes individuelles, il fut de nouveau vite rempli et referma en 1823 avec quelques inhumations autorisées en 1828, 1830 et 1831 grâce à des places libérées. A dater de cette année là, l’ouverture du cimetière Saint-Vincent permis de fermer définitivement celui du Calvaire.
 
Durant des siècles on l’appela le cimetière Saint-Pierre. Puis en 1833, la proximité d’un calvaire qu’on venait d’ériger lui valut son nom actuel. En 1887,  la Croix dite de Cottin, qui se trouvait dans l’ancien cimetière de la Chapelle, fermé en 1860, fut transféré sur le parvis de l’église Saint-Pierre, c'est à dire devant  le cimetière du Calvaire, par les soins la société du « Vieux Montmartre ».   Son socle porte l’inscription suivante : Son socle porte l’inscription suivante (sic) : « CETTE CROIX A ESTE FAITE ET PLANTE PAR Philippe COTTAIN ANTIENC MARGUILLIER C DE SA PAROISSE LA CHAPELLE S. DENIS LE 25 MAY 1763 EST DÉCÉDÉ LE 29 MAY 11 1764 M.O UN DE PROFONDIS LE 15 MAR.. 1780 / R.P / DE PROFONDIS »
Dominé par le clocher de Saint-Pierre et le dôme du Sacré-Cœur © MCP
Croix de Cottin © MCP
Fouilles lors des fondations du Sacré-Cœur en 1875 –Dessin Bernay
© MCP
© MCP
Y furent inhumés, entre autres...
 
Cimetière classé, le cimetière du Calvaire d’aujourd’hui est une véritable « photographie » des grandes familles aristocratiques du Montmartre d'en- bas (une partie de l'actuel 9e arrondissement) de retour d'émigration faisant de lui un véritable bottin mondain, et de familles montmartroises d’en haut (ceux de la Butte). On y trouve aussi les sépultures d’habitants de l'ancien hameau de Clignancourt et du secteur de l'ancienne « barrière » construite par les Fermiers Généraux en 1787.
Au regard de la photographie actuelle du cimetière, c’est à dire des monuments ou de leurs vestiges, on reste surpris par le nombre des inhumations trouvées dans les registres et qui ont totalement disparu sur le terrain notamment au 19ème siècle.
En revanche, contrairement à la légende tenace, d’Artagnan n’a jamais été enterré là puisque son corps fut enseveli près de Maastricht et n’a jamais été retrouvé.
Comme pour le cimetière de Picpus, seuls les descendants de ceux qui y reposent peuvent encore s'y faire inhumer.
 
Parmi les sépultures notables disparues, en ne pouvant que rarement préciser si les personnes furent  transférées ailleurs, on notera celles de représentants de la noblesse (Bernes, Bouillé, Grimaldy (i), Saincy, Trémoilles, Combault de Villeroy, etc.), mais aussi :
 
►AZARA Mr d’ († 1804), brigadier des armées navales d’Espagne  (corps transporté en Espagne)
En 1895 : avec le baptistère
En 2017 : le basptistère a disparu © MCP
En 1895
En 2017 © MCP
En 1895
En 2017 © MCP
Dernier duc de Bouillon, moyennant le paiement d’une dette colossale, il put récupérer son duché de Bouillon (1800) rattaché à la France en 1795.Mais lors du Congrès de Vienne (1814-1815) qui mit fin aux guerres napoléoniennes, le duché fut alors absorbé par le Grand-Duché de Luxembourg.
BOUILLON Jacques Léopold Godefroy de La Tour d’Auvergne, duc de (1746-1802/1804) et son épouse, Marie Hedwige de Hesse (1748-1801)
© MCP
►ANDRY / DUMONT :  Tombe 31
© MCP
►AUMOT François : Tombe 17 disparue
►BARSE Guillaume : Tombe 16 disparue
© MCP
►BERNIER Pierre Melchior (1766- 1812) : Tombe 80
►BERTHIER DE VIVIERS (Famille) : Tombe 83 disparue ou cliché suivant
© MCP
►BIENNAIS Louis : Tombe 8 disparue
►AGUERRE Marie Angélique d' (1789-1821) : Tombe 82
Epouse du général vicomte de Laborde Lesgo lieutenant général des Armées du roi. Stèle à sa place d’origine.
Agrandissement partiel du plan de 1886 . Le vieux Montmartre
Elle se trouvait le long de ce petit pan de mur © MCP
© MCP
►BOMBARD Marie-Anne : Tombe 15 disparue
►BORY Hélène de († 1801) Tombe 1 disparue. Par sa date de décès, elle pourrait être la première sépulture après la réouverture du cimetière cette même année.
Elle se trouvait le long de ce petit pan de mur © MCP
© MCP
Elle se situait à gauche en entrant, au niveau de la cabane © MCP
►BOUGAINVILLE Louis-Antoine de (Famille et coeur de l'explorateur) : Tombe 65
 

►BRIÈRE Charles Nicolas († 1821) Tombe 23. Sépulture toujours existante. Reste la grille, un gros fragment de la pierre tombale et une colonne où se lisait probablement l’épitaphe.
© MCP
►BROCHET (Famille) Tombe 5
© MCP
►CAIRES DE BLAZÈRE abbé Christophe (1752-1840) Tombe 39
Curé de St Pierre de 1809 à 1822, puis vicaire général du diocèse de Meaux, il obtint de Napoléon Ier,venu voir le télégraphe de Chappe, la construction d'une voie carrossable : l’actuelle rue Lepic. Avec lui repose une enfant, Marie Caires de Blazère.
© MCP
►CHARLEMAGNE Marie-Clotilde († 1805) : Tombe 25 disparue.
 
►[…] CHARLES : Tombe 73 disparue
 
► COUTELET / MARLET : Tombe disparue. En 1895, il n’en  restait déjà qu’une stèle qui avait été déplacée.
 
►CHRISTOPHLE Elisabeth (1734-1820) : Tombe 42. Elle avait presque connu le règne de Louis XIV .
© MCP
► DEBRAY (Famille) Tombe 32
Connus depuis 1621, les Debray étaient les plus célèbres meuniers de Montmartre et furent les créateurs du fameux
« Moulin de la Galette », salle de bal au 19ème siècle immortalisée par plusieurs peintres dont Renoir et Utrillo. Leur sépulture est surmontée du fameux moulin. Le premier à être inhumé dans ce lieu fut Pierre-Charles Debray, surnommé Robespierre, qui mourut tragiquement lors de la btaille de Paris, le 30 mars 1814.Alors que sa famille avait trouvé un refuge, il décida, armé de son pistolet, de défendre seul  son moulin contre les Cosaques qui l’assiégeaient. Il fut tué et, en signe de triomphe, ses vainqueurs le pendirent à l'aile de son moulin. Il y resta trois jours avant que sa famille ne puisse l’enlever nuitamment. Selon une autre version, les Cosaques l’auraient dépecé et cloué sur son moulin…
Le Moulin de la Galette dont est surmonté la sépulture © MCP
© MCP
© MCP
►DESAINT Catherine Michelle (1736-1806) : Tombe 34
© MCP
►DESHAYES de MANERBE  Jean-Philippe : Tombe 11
© MCP
► DESPORTES Félix (1763 - 1849) : Tombe 43
Premier maire élu de Montmartre en 1790, Félix fut ambassadeur et préfet, servit successivement le Directoire sous lequel il annexa la République de Genève en 1798, le Consulat, l'Empire qui le fit baron, les Bourbons en 1814, puis de nouveau Napoléon ce qui lui valut le surnom de « caméléon politique ». Après avoir siégé à la chambre lors des Cent-Jours, il fut proscrit en 1815 pour son activité révolutionnaire et ne revint en France qu’en 1819. Vestiges des chaînes qui entouraient  sa sépulture : deux maillons et leur accroche dans l’arbre…
© MCP
© MCP
►DUCLUZEL Anne Marie Marceline Célestine :  Tombe 3. Pas de date mais avant 1890 , époque où la croix placée à la tête de la tombe fut posée sur la pierre tombale tronquant une partie de l’épitaphe et lui donnant l’aspect ci-dessous.
© MCP
►DU CLUZEL Anne Antoinette Louise, dite Lolotte : Tombe 4. Malgré la différence d'orthographe (DUCLUZEL pour l’une ; DU CLUZEL pour l’autre), il est probable qu'un lien familial existe entre les deux fillettes inhumées côte à côte.
© MCP
►ESTREAN AQUIMACE Adélaïde d' († 1802) Tombe 14.
Epouse du général et diplomate espagnol Benito Pardo de Figueroa mort à Riga en 1812. Elle décéda à l’ambassade de Grande-Bretagne, rue Saint-Honoré.
© MCP
►FABRE DE CHARRIN Marie Catherine Esther († 1806) : Tombe 64.
© MCP
► FEUTRIER (Famille) : Tombes 51 et 52
Famille de vieux montmartrois, propriétaires au début du 19ème siècle du domaine qui, entre d’autres mains devint vers 1845 le « Château-Rouge » rue de Clignancourt l'un des bals les plus populaires de Montmartre au milieu du 19ème siècle. Jean-François Hyacinthe Feutrier fut secrétaire de la grande aumônerie de France et laissa son nom à une rue.
Tombe 51
Tombe 52
© MCP
© MCP
►FINOT Pierre Joseph (1743-1816) : Tombe 33
Maire de Montmartre, membre du corps électoral du département de la Seine, il était aussi administrateur de bienfaisance. Son épitaphe précisait : « ce magistrat désintéressé fut administrateur aussi juste que zélé, le pauvre trouvant en lui un protecteur ».
► FITZ-JAMES (Famille de) Tombe n° 67
Descendante d'un fils du roi d'Angleterre Jacques II, le plus illustre résident de cette sépulture est Edouard de Fitz-James qui réclama la condamnation à mort du maréchal Ney.
© MCP
►FULGRAND DUMAS : Tombe 63 disparue, il n’en reste qu’un petit fragment enfoui.
© MCP
La famille Galitzine, dont plusieurs membres reposent au cimetière de Passy, est issue de Narimund, second fils de Geydim (v. 1275 – v. 1341), grand prince de Lituanie qui fut, en son temps, le souverain le plus puissant de l’Europe orientale. Outre la Lituanie, ses états englobaient une partie de la Biélorussie et de l’Ukraine. Il fit de Vilnius sa capitale. Cette famille fournit de nombreux collaborateurs aux tsars de Russie jusqu’à la Révolution de 1917.
►GALITZINE Barbe, princesse († 1804) : Tombe 50
© MCP
►GLERGEAN, LACROIX et MONSARRAT (Familles) : Tombe 24.
Vieux montmartrois
© MCP
►GRANRY Anne († 1806) : Tombe 74
© MCP
►GUIBOUT Marie Thomas Jacques (1760 – 1814) : Tombe 13.
Marchand de galons rue aux Fers et grenadier du bataillon Sainte-Opportune qui, comme garde national, protégea
Louis XVI lors des émeutes du 20 juin 1792 aux Tuileries.
© MCP
►HERSANT DES TOUCHES Alexandre-Etienne-Guillaume, baron (1773-1826) : Tombe 27
Collaborateur de Nicolas-François Mollien à la Caisse d’amortissement sous la Révolution, il fut ensuite Préfet du Jura de 1809 à 1813, de la Haute-Garonne, d’Indre-et-Loire et de la Seine-et-Oise avant de devenir Maître des requêtes au Conseil d’Etat. Il fut inhumé dans la sépulture des Touches de Launay et de Houdetot, ces derniers étant apparentés à la protectrice de Jean-Jacques Rousseau.
© MCP
© MCP
►LA SALLE Félicie de : Tombe 22.
Déjà en 1895 il ne restait de la sépulture, encadrée d’une grille de fonte, que des débris de pierres. Une plaque de fer, de nos jours disparue, laissait apparaître les lignes suivantes :
© MCP
►LÉCUYER (Famille) : Tombes 38 et 61
Dynastie de carriers avec laquelle le peintre Géricault eut longtemps des intérêts dans leurs entreprises. L’une des plus vieilles familles de la Butte, si ce n’est la plus ancienne.
 
Tombe 38
Située juste devant la colonne, il n’en reste qu’un fragment. Elle portait l’inscription suivante :
© MCP
© MCP
Tombe 61
© MCP
►LESECQ / LEGOUR […] : Tombe 59. Sépulture relevée et remplacée par celle des familles-Ecoupil-Lepareur.
Sépulture relevée et remplacée © MCP
►LOURMADE DE LAMOURIÉ Victor Antoine : Tombes 44 et 45
Famille liée par alliance aux Portal.
Tombe 44
Tombe 45
© MCP
© MCP
►MACHET Clément […] (1815-1819) : Tombe 81 disparue
►MAILLÉ LATOUR LANDRY Charles de (1771-1839) : Tombe 68
Ce représentant d’une illustre famille déjà citée au 11ème siècle fut gentilhomme d’honneur de Monsieur, frère du roi.
► KINKELIN Sophie : Tombe 20.
© MCP
►MALLET NICOLAS : Tombe 30.
Doyen des agents de change de Paris.
© MCP
►Marie-Catherine et Annette […] : Tombe 72 disparue
►MÉNARDEAU Jeanne Sidonie Louise de († 1808) : Tombe 35
© MCP
►MICHU Louise Opportune († 1808) : Tombe 10 disparue
Elle se trouvait là © MCP
Le cimetière du Calvaire  s’ouvre sur la gauche du petit parvis de l’église Saint-Pierre. On en franchit le seuil par la porte  de la Résurrection, œuvre de Tommaso Gismondi (1906-2003)
ACCUEIL
Chercher
DE A à Z 
THEMES 
CONTACT
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
FACEBOOK
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 14 novembre 2017
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.