RETOUR PERSONNALITES LIEES A LOUIS XV
RETOUR PERSONNALITES LIEES A LOUIS XIV
► Maréchal de France
Fils du maréchal de France Anne Jules de Noailles, Louis XIV appréciait fort le jeune homme au point de lui accorder le gouvernement du Roussillon, en survivance de son père, et celui du Berry. Il embrassa très jeune la carrière des armes, fit sa première campagne en Catalogne dans l’armée de son père avant de servir en Flandre dans celle du maréchal de Boufflers jusqu’à la paix de Ryswick (1697).
Montrant des qualités militaires incontestables, il se révéla talentueux, prudent et bon stratège.
Grâce à l’affection que lui portait le roi, il reçut diverses missions diplomatiques dont celle d’accompagner Philippe d’Anjou, petit-fils de Louis XIV, à Madrid pour prendre possession de son trône d’Espagne sous le nom de Philippe V.
 
Après des campagnes en Allemagne, promu maréchal de camp, il fut affecté à l’armée d’Espagne avec laquelle il mena sept campagnes successives tout en assurant une liaison privilégiée entre Louis XIV et son petit-fils.
 
Prévenu d’un débarquement anglais en Provence et de la prise d’Agde et de Sète alors qu’il était à la tête d’une armée de réserve dans le Roussillon, la rapidité avec laquelle il mena ses troupes sur place, obligeant les attaquants à rembarquer, fit l’admiration de toute la cour et lui valut les félicitations personnelles du roi. Ce dernier, en prise avec la terrible guerre de Succession d’Espagne dont il n’arrivait pas à sortir avec un traité de paix comme il l’entendait,  lui accorda toute sa confiance. Noailles se rendit en Espagne, remporta  des petits succès et fut créé Grand d’Espagne. Mais à la fin de la guerre (1713), devenu l’intermédiaire privilégié entre les deux rois, Philippe V et Louis XIV, il se compromit, comme beaucoup d’autres, dans une intrigue à la cour d’Espagne. Renvoyé brutalement, il ne fut rappelé à l’activité que sous la Régence qui lui offrit une nouvelle carrière plus politique et administrative que la précédente, mais dans laquelle il fit preuve d’autant de qualités que sous les armes.
 
Entré au Conseil de Régence, il présida le conseil des Finances, en second du maréchal de Villeroy, visant à assainir les finances, à supprimer les abus et à poursuivre les traitants frauduleusement enrichis. Très lié au chancelier d’Aguesseau, avec  lequel il combattait le système de John Law, il tomba en disgrâce pour ne rester qu’au conseil de Régence avant d’en être exclu et  exilé sur ses terres (1722) par Dubois qui craignait son influence.
 
Rappelé l’année suivante après la mort du cardinal, tout en restant éloigné des affaires, il n’en exerça pas moins encore une certaine influence avant de renouer brillement avec   les armées.
Il fut fait maréchal de France (1734) par Louis XV qui le tenait en haute estime et qui le fit entrer au Conseil (1743) comme ministre d’Etat.
Suivirent encore d’autres batailles, dont celle  de Fontenoy (1744) aux côtés du roi. Envoyé comme ambassadeur extraordinaire en Espagne auprès de   Philippe V, c’est lui qui devait encore rédiger les plans de campagne des maréchaux de Belle-Isle, Saxe et Lowendal avant, diminué par l’âge,  de se retirer définitivement des affaires en 1756.
 
Il avait épousé Françoise d’Aubigné, nièce de Mme de Maintenon, dont il eut six enfants parmi lesquels Louis, duc de Noailles et Philippe, duc de Mouchy, qui furent également maréchaux de France.
A sa mort, Adrien Maurice de Noailles fut inhumé en l’église Saint-Roch, sa paroisse, où toute trace de sa tombe a disparu.
NOAILLES Adrien-Maurice (1678 – 24 juin 1766)
Eglise Saint-Roch (Paris)
© MCP
Sources principales :
-Dictionnaire des maréchaux de France –Ed. Perrin (2000)
-Armorial général ou registres de la noblesse de France –Registre cinquième (1764)
(*) commentaire(s)
8 mai 2017
THEMES 
DE A à Z 
ACCUEIL
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
FACEBOOK
CONTACT
Chercher
par Marie-Christine Pénin
Pour s'abonner à la Newsletter:
l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique Saint-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 10 juin 2017
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.