RETOUR PERSONNALITES LIEES A LOUIS XIV
MAINTENON Françoise d’Aubigné, marquise de  (1635 - 15 avril 1719)
Chapelle de l’actuel lycée militaire de Saint-Cyr (Yvelines)
 

En janvier 1794, pendant qu'on travaillait à transformer l'église de Saint-Cyr en salles d'hôpital, les ouvriers aperçurent au milieu du chœur dévasté une plaque de marbre noir enfouie dans les décombres. Sa sépulture fut non seulement profanée mais son corps traîné sur une claie à travers les rues de St-Cyr. Des habitants de la commune, respectueux de son souvenir, rachetèrent la dépouille aux profanateurs pour l’enterrer discrètement dans le parc.
 
En 1802, on déterra les restes pour les mettre près des bâtiments dans la cour de l’institution.
 
Mais en 1811, les bâtiments étant transformés en Ecole militaire et le parc en jardin d’agrément, Mme de Maintenon fut de nouveau exhumée, ses restes placés dans un coffre et installés dans le débarras de l’économat de l’Ecole, ce qui était incontestablement davantage sa place que dans un jardin d’agrément !
Et on l’y oublia ou presque ; le coffre n’étant pas fermé, le trésorier de l’école y déroba un os en guise de cadeau pour l’un de ses proche et  un potache, par bravade, croqua un bout du crâne…
 
En 1836, sur ordre d'Achille Baraguey-d'Hilliers, commandant l'Ecole Militaire, la dépouille fut enfin placée dans un sarcophage de marbre noir placé dans un renfoncement du chœur de l'église avec cette simple inscription :
« Ci-gît madame de Maintenon, 1635-1719 ».
Elle avait souhaité être inhumée dans le cimetière de l’institution, mais les dames de Saint-Louis de Saint-Cyr ne jugeant pas à propos de suivre son vœu d’humilité et afin que par leurs prières elles puissent donner à sa mémoire des marques plus fréquentes de leur reconnaissance, l’inhumèrent Elle demeura deux jours exposée sur son lit, « avec un air si doux et si dévot qu'on eût dit qu'elle priait Dieu » .
 
On l'ensevelit dans le chœur de l'église ; pas de tombeau mais une humble plaque de marbre indiquait l'emplacement où son corps reposait. C'est là que les novices allaient prier avant de se vouer pour toujours au Seigneur.
On pouvait lire cet épitaphe :
« Ici repose
Très illustre Dame Françoise d’Aubigné, Marquise de Maintenon, Dame d’Atour de Christine-Victoire  de Bavière, Dauphine de France.
Aussi persévéramment que sagement chère à Louis le Grand, femme excellente au-delà de toutes les femmes de son siècle, & de plusieurs siècles précédents ; nulle autre ayant plus connue, ni moins connue. Illustre par sa naissance, plus illustre par son esprit, par la droiture de sa raison & par sa prudence ; mais surtout recommandable par sa solide vertu & par sa sincère piété ; & digne du souvenir des gens de bien. Une SECONDE ESTHER, par la manière dont elle a su plaire au roi. Une SECONDE JUDITH , par l’amour de la retraite & de l’oraison, avec ses chères filles. Plus forte que l’adversité ; supérieure à la plus haute prospérité. Pauvre au milieu des richesses, par sa libéralité envers les misérables ; humble au comble de la gloire, par son affection pour la modestie Chrétienne ; vraiment austère dans le séjour des délices & des plaisirs.  Sans vengeance dans les injures & les calomnies. Elle a vécu longtemps, parce qu’elle avait une bonne mesure de bonnes œuvres à remplir. Elle a trop peu vécu parce qu’elle a laissé un grand vide dans tout ce qu’elle remplissait heureusement. Pour élever à perpétuité 250 Demoiselles pauvres, mais nobles, elle a formé une maison très magnifique, très remplie de piété, & très utile à tout le Royaume & à la Religion. Elle a voulu y vivre cachée durant plusieurs années, y mourir bien préparée, y être fort simplement inhumée, dans la vue de s’attirer, non les louanges, mais les prières de tant de bouches innocentes, pour parvenir plutôt, après sa mort, à vivre éternellement avec Dieu.
Elle est le décédée le 15 avril 1719, âgée de 83 ans. »  
« J’aime mieux épouser un cul-de-jatte que le couvent », et sur ces bonnes paroles Françoise d’Aubigné, petite-fille du poète calviniste Agrippa d’Aubigné, épousa Paul Scarron.
 
Devenue veuve, gouvernante des enfants issus du lit de Mme de Montespan et de Louis XIV, après bien des vicissitudes ce dernier l’éleva au rang de marquise de Maintenon avant de l’épouser secrètement et morganatiquement en 1683.
A la mort du roi, Françoise se retira dans la maison royale de Saint-Louis, institution qu’elle avait fondée à St-Cyr en 1686 pour l’éducation des jeunes filles nobles et sans fortune. Elle y œuvra trente ans et y finit ses jours après avoir connu un destin extraordinaire.
Photo ND-Viollet
Par la suite, des travaux dans le sous-sol de l'église mirent au jour le premier tombeau, qu’on combla, et les premiers cercueils, en chêne et en plomb, qu’on détruisit. Toutefois, l'aumônier en recueillit quelques fragments.
 
En 1895, le général de Monard ordonna que ce premier tombeau soit restauré et fit placer une dalle : « Ici a reposé de 1719 à 1794 le corps de Madame de Maintenon, Fondatrice de la Maison de Saint-Cyr ». Dans le même moment, les débris des premiers cercueils rejoignirent les restes contenus dans le mausolée de 1836.
 
En avait-on enfin fini avec les macabres tribulations de sa dépouille ? Non.
 
En juin 1944, les bombardements Alliés atteignant St-Cyr, Françoise, toujours dans son coffre, reprit comme de son vivant, le chemin du château de Versailles où elle resta entreposée dans la chapelle jusqu’au 15 avril 1969.
Ce jour là, qui était aussi celui de l’anniversaire de sa mort, en toute discrétion, ce qui restait d’elle retourna dans la chapelle de l’actuel lycée militaire de St-Cyr.
 
Il aura fallu exactement 250 ans pour que les quelques malheureux os de la petite fille de Niort trouvent enfin la paix. On peut l’espérer car, soyons en certains, elle n’en demandait pas tant.
Cette photo de l'actuelle dalle funéraire étant reprise par tout le monde et l'auteur jamais cité...
Sources sépulture : Archives du château de Versailles
(*) commentaire(s)
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 6 décembre 2017
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.