Avant de révolutionner l’artillerie médiévale, Jean Bureau était commissaire au Châtelet et s‘occupait de l’artillerie lorsque Paris était occupé par les Anglais sous la tutelle du duc de Bedford. Vers 1434, il quitta Paris pour associer son sort à celui de Charles VII.
Nommé receveur de Paris (1436) après sa reprise aux Anglais, notre homme  allait surtout rentrer dans l’histoire grâce à ses remarquables talents d’ingénieur militaire développés sous l’occupation ennemie. Nul autre n'était plus habile à diriger un siège, à faire les travaux d'approche, à creuser des mines, à établir des batteries.
Artillerie médiévale
Après s’être distingué sous les yeux du roi au siège de Montereau (1437),  il reçut le commandement de I‘artillerie pour celui de Meaux (1439) dont il fut nommé capitaine.
Ses services à Charles VII continuèrent lors de la Praguerie (1440), et de la prise de Saint-Germain-en-Laye la même année. Il suivit le connétable de Richemont en Lorraine, aux sièges de Creil et de Pontoise(1441).
 
Tout en conservant la direction de l'artillerie, Bureau, également financier, fut ensuite institué trésorier de France et maître des comptes (1443), tout en conservant la direction de l'artillerie. Il était présent au siège de Metz (1444-1445) et resta le véritable maître de l'artillerie même quand son frère puîné, Gaspard, eut été investi de cette charge, à la fin de 1444.
Car, dans cette aventure de l'armement, on ne peut oublier Gaspard Bureau qui, avec Jean, réorganisa l’artillerie de campagne en développant l’utilisation du canon, principal apport de leur collaboration. Au lieu des boulets de pierre, ils innovèrent avec des boulets en métal, la fabrication de canons plus petits, plus mobiles et plus puissants ainsi que la mise en batterie de canons face à des troupes. Une vraie révolution que saluait encore Louis Napoléon Bonaparte bien des siècles plus tard dans son Études sur la passé et l’avenir de l’artillerie. Outre leurs innovations, les frères Bureau  surent adapter leur activité aux progrès  des technologies.
Eléments clé, l’artillerie des frères Bureau et leurs talents conjugués allaient notamment permettre de reconquérir la Normandie et la Guyenne pour arriver à la victoire décisive française de Castillon (1453), qui mit fin à la guerre de Cent Ans, et qui leur est attribuée en grande partie.  Entre temps, nommé maire perpétuel de Bordeaux, Jean y fit construire le château Trompette et le fort du Hâ.
 
Comme son père avant lui, Louis XI lui accorda toute sa faveur : il le fit chevalier, le nomma chambellan et l'un des deux maîtres de clercs ordinaires de la Chambre des comptes, et le chargea de missions importantes à Reims et en Gascogne.
 
Fortuné, anobli depuis 1447*, auréolé de sa gloire et de la confiance royale, Jean Bureau mourut à Paris laissant, selon l’évêque et chroniqueur Thomas Bazin (1412-1491), l’image d’un homme d’origine humble, de basse stature, mais d’une grande détermination et courage, perfectionniste méthodique, doté d’esprit mathématique,   un brillant administrateur et doué d’une vive imagination.
*Certains grands de la Cour, jaloux du mérite des frères Bureau, attaquèrent leur modeste extraction sociale que laissait supposer le peu de fortune de leur père. Piqués au vif, en 1442,  ils demandèrent que soit procédée à une enquête visant à prouver la qualité de leur naissance par les mâles. C’est ainsi que l’on remonta jusqu’en 1171 où leur ancêtre aurait été affranchi par Henry comte de Champagne, puis anobli. Et les frères Bureau de l’être à leur tour en 1447. Cette reconnaissance publique les anima davantage dans leurs services.
 
Il fut inhumé dans sa chapelle en l’église Saint-Jacques-de-la Boucherie où une plaque de cuivre, ornée des armes familiales,  rappelait que :
 
« CY GIST NOBLE HOMME, ET DE BONNE MEMOIRE, MESSIRE JEHAN BUREAU, CHEVALIER, SEIGNEUR DE MONGLAT, JADIS CONSEILLER ET CHAMBELLAN DU ROY NOSTRE SIRE, MAISTRE EN SA CHAMBRE DES COMPTES, TRESORIER DE FRANCE ET MAIRE  DE BOURDEAULX QUI TREPASSA EN SA MAISON A PARIS L’AN DE GRACE MIL QUATRE CENT SOIXANTE & TROIS LE SAMEDI CINQUIEME JOUR DU MOIS DE JUILLET ; DIEU LUI FASSE MERCY A L’AME , AMEN  […] »
 
Sa tombe disparut avec l'église
 
Sa femme, Jeanne Hesselin**, dame d'honneur de la reine Marie d'Anjou, fut inhumée au cimetière des Innocents avec ses beaux-parents (famille Bureau) .
**date de décès sujette à caution : 1428 comme l’indique son épitaphe ou erreur de transcription ?
 
Quant à Gaspard, rallié lui aussi à Charles VII,   commis, maître puis Grand-maître de l'artillerie (1444), il participa à de nombreux sièges et était présent à celui de Castillon (1453)  dont il fut créé marquis. Sa fortune lui permit d’acquérir plusieurs biens et seigneuries.   Capitaine de Beauté, du Louvre et de Poissy, promu chevalier (1464), les informations sur sa fin de vie semblent, de nos jours, inexistantes.  Il mourut en 1470 sans qu’on sache le lieu. La mémoire de ce brillant balisticien est restée dans l’ombre de celle de son frère qui gagna davantage en réputation.  
Sources principales
- http://www.cosmovisions.com/Bureau.htm
- Ordonnances des rois de France de la troisième race par M. le comte de Pastoret , quinzième volume , p. 11 (1811)
- Histoire de Charles VII […] par Jean Chartier, sous-chantre de S-Denys […] (1561) des pages 866 à 878
- Epitaphier du vieux Paris –Tome VII
- Base documentaire de l’artillerie http://basart.artillerie.asso.fr/article.php3?id_article=1156
- http://cgep93.org/bureau_doc.php
(*) commentaire(s)
18 juillet 2016
RETOUR PERSONNALITÉS LIÉES A CHARLES VII
BUREAU Jean (vers 1390 – 5  juillet 1463)
Eglise Saint-Jacques-de-la Boucherie (Paris)
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
Dernière mise à jour
au 20 octobre 2017
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.