RETOUR LITTERATURE
Le premier de lieu de sépulture de Mme de Genlis à Suresnes © MCP
© MCP
© MCP
© MCP
(*) commentaire(s)
10 octobre 2013
Poupon, un bailli des plus gras avait failli l’étouffer en s’asseyant sur l’oreiller où elle reposait ; à dix-huit mois on la repêcha d’un étang ; elle se brûla en s’asseyant dans une cheminée et, à sept ans, le prieur qui la reçut chanoinesse lui enleva un bout de l’oreille en lui coupant une mèche de cheveux.
 
Mais aucun de ces incidents n’emporta prématurément la jolie peste que fut Mme de Genlis, ce qui, à postériori, dut beaucoup regretter la duchesse d’Orléans à qui elle vola le mari et la garde des enfants. Ils ne l’empêchèrent pas non plus d’être séduisante et intelligente.
RETOUR LOUIS-PHILIPPE
GENLIS Félicité du Crest de Saint-Aubin, de (1746 – 31 décembre 1830)
Cimetière du Père-Lachaise, 24ème division (Paris)
Nièce par son mariage de Mme de Montesson, maîtresse du duc d’Orléans, père de Philippe Egalité, alors duc de Chartres (il fut duc d’Orléans à la mort de son père, en 1785), elle devint dame d’honneur de la duchesse de Chartres en 1772 et rapidement l’amante de son mari. Prenant en charge l’éducation des enfants de ce dernier, qui la préfèrent toujours à leur propre mère, elle s’occupa du futur Louis-Philippe sur lequel elle eut toujours une grande influence et qui lui voua toute sa vie une véritable adoration.
 
La Révolution entraînant l’affaiblissement de la branche aînée au pouvoir, Félicité, de concert avec le clan des Orléans, se frottait les mains. Un Orléans sur le trône ?  
En 1791, la duchesse d’Orléans, qui avait de bonnes raisons de la haïr, l’obligea à l’accompagner en exil en Angleterre.
L’espoir de voir un Orléans sur le trône  s’effondra rapidement face aux évènements : la chute des Girondins, puis l’exécution de Philippe Egalité l’anéantirent.  Son époux, Charles de Genlis de Sillery,  fut aussi guillotiné. Alors  Félicité complota. Mêlée à la défection de Dumouriez, haïe des émigrés, en 1796, en publiant un Précis, elle essaya de justifier sa conduite, sa complicité avec Dumouriez et sa participation au complot orléaniste.
 
Rentrée en France sous le Consulat, appréciée de Bonaparte qui la pensionna, le retour des Bourbons au pouvoir lui rendit la vie plus difficile : elle ne vivait que grâce aux droits d’auteur qu’elle tirait de ses écrits.
 
Dès 1779, elle s’était lancée dans une œuvre littéraire extrêmement, excessivement serait plus juste,  abondante : romans, nouvelles, ouvrages de pédagogie et ses copieux Mémoires, à la fin de son existence. De son œuvre, Stendhal disait : « Cette femme d’infiniment d’esprit n’en a pas assez dans ces livres qui sont glacés par l’hypocrisie des salons. »
 
Guidée par ses choix affectifs, ambitieuse, dotée d’une forte personnalité, il faut néanmoins lui rendre justice au moins sur un point.  Remarquable pédagogue, on la considère souvent comme « l’inventeur » de l’éducation moderne. Malgré ses moyens limités, elle adopta de nombreux enfants de toutes les classes sociales et se chargea de leur éducation.
 
Elle eut l’immense bonheur de s’éteindre quelques mois après avoir vu Louis-Philippe devenir roi des Français.
 
Félicité de Genlis fut inhumée au cimetière Nord-Saint-Joseph, l’un des deux cimetières aujourd’hui dans l’enclos de la forteresse du  Mont-Valérien dont la désaffection commença en 1837. Le 21 décembre 1842, ses restes furent  transférés au cimetière du Père-Lachaise.
Son tombeau, autrefois surmonté d’une urne, est orné d'un médaillon en marbre de Sornet.
A l’opposé, son épitaphe indique une date de décès différente de celle donnée généralement (1er janvier 1831 au lieu du 31 décembre 1830). Je n’ai malheureusement pas retrouvé son acte de décès, son lieu étant réputé être Paris.
 
Son coeur fut déposé en l'église de Sillery (Marne).
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 6 décembre 2017
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.