RETOUR CINEMA, TÉLÉVISION, ... 
RETOUR THÉÂTRE
BAUR Harry (1880 – 8 avril 1943)
Cimetière Saint-Vincent (Paris)
► Acteur français
Ses rêves de devenir marin envolés, il s’orienta vers le métier d’acteur et obtint un premier prix de comédie et premier prix de tragédie au conservatoire de Marseille. Son parcours théâtral commença véritablement en 1907 à Paris où son physique imposant et sa voix puissante en furent rapidement une vedette des planches.
Bien que ne s’intéressant que de loin au cinéma, à partir de 1909 il tourna pourtant une quarantaine de films muets.
Harry Baur dans Volpone avec Charles Dullin et Louis Jouvet
Après avoir accepté de figurer en vedette dans L’Assassinat du Père Noël (1941) de Christian-Jaque, premier long métrage de la Continental-Films, société financée par des capitaux allemands, par un singulier raccourci de ses interprétations de David Golberg ou de Mathias dans le Juif polonais (1931), lui qui était catholique devint l’objet d'une campagne de presse antisémite, le juif à dénoncer.
Se défendant maladroitement, il eut beau produire un certificat « d'aryanité » supposé lui assurer la tranquillité, s’afficher en compagnie d'artistes du régime nazi venus à Paris, même signer un contrat avec la Tobis, société de production allemande, et tourner à Berlin Symphonie eines Lebens (Symphonie d’une vie), rien n’y fit.
De retour à Paris après le tournage de ce dernier film, à la suite d'une nouvelle dénonciation, la Gestapo, qui possédait déjà un dossier sur lui, l’arrêta avec sa femme, le 30 mai 1942, et le mit au secret. Comment un prétendu Juif avait-il pu ainsi duper la censure ?
Les nazis ayant imposé le plus grand silence autour de sa « disparition », de nouvelles rumeurs coururent bon train : il aurait été collaborateur, résistant, espion anglais, serait mort en déportation ou sous la torture en Allemagne,...
 
Libéré après plus de trois mois de mauvais traitements, de privations de toutes sortes et de torture mentale, il rentra chez lui où, très affaibli, il mourut quelques mois plus tard victime en partie de son inconscience. Si la presse relaya sa mort en louant l’immense talent du monstre sacré, elle n’évoqua que les suites d’une « courte maladie »…
 
Après ses obsèques en l’église Saint-Philippe-du-Roule en présence du Tout-Paris du 7ème Art et du théâtre, et d’une foule d’admirateurs ou de simples curieux, Harry Baur fut inhumé au cimetière Saint-Vincent.
Dans la même tombe, reposent sa première femme, l’actrice Rose Grane (Rose Cremer) (1889-1931), leur fils Jacques (1910-1929), ainsi que sa seconde épouse, l’actrice Rika Radifé.
►Rika Radifé (1902-1983)
Née Rebecca Behar, juive turque convertie à l’islam, elle avait épousé Harry Baur en 1936.
Actrice à la filmographie très limitée,-cinq films répertoriés-, et ne comprenant que de petits rôles, elle fut englobée dans les accusations dont fut victime son mari et soupçonnée d'espionnage. Arrêtée, puis libérée un peu avant lui, elle ne sera plus inquiétée.
Conquise par la piété du prêtre qui avait apporté le confort spirituel à son mari durant son incarcération, elle se convertit par la suite au catholicisme. De 1953 à 1980, elle dirigea le théâtre des Mathurins.
© MCP
© MCP
Sources principales :
-http://www.allocine.fr/personne/fichepersonne-6163/biographie/
-La fin tragique d’Harry Baur : http://ufacbagnolet.over-blog.com/article-la-fin-tragique-de-harry-baur-le-vert-de-gris-va-me-bouffer-j-en-suis-certain-59832506.html
(*) commentaire(s)
23 octobre 2017
Mais alors qu’il avait déjà cinquante ans, le développement du cinéma parlant du début des années 30 le propulsa star incontestée grâce à Julien Duvivier qui lui offrit le rôle du banquier juif David Golder (1931),  mélodrame à succès qui marqua le début d'une fructueuse collaboration.
 
Acteur charismatique capable de passer d’un registre à l’autre avec aisance, ayant le goût du déguisement, de la trempe d'un Raimu (qu'il remplaça au théâtre dans Fanny de Marcel Pagnol), il promenait sa silhouette corpulente et son regard tantôt inquiet tantôt inquiétant dans des films imprégnés de culture russe. Tour à tour clochard, Jean Valjean généreux et pathétique, commissaire,  héros de nombreux films historiques ou biographiques, éblouissant Volpone (1940), etc., il était au fait de sa gloire au début de l’Occupation, période qui n'interrompit pas sa carrière dont il ne pouvait imaginer la fin tragique si proche.
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 14 novembre 2017
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.