RETOUR LITTERATURE
http://www.scribd.com
RONSARD Pierre de (1524 - 27 décembre 1585)
Eglise du prieuré de Saint-Cosme, commune de La Riche (Indre-et-Loire)
Après un début de carrière diplomatique prometteuse, Ronsard, victime d’une otite chronique qu’on ne put guérir, devint à moitié sourd. Il décida alors de se consacrer à l’étude.
Ce que la diplomatie perdait, la littérature allait y gagner.  
 
Entamant l’étude des Lettres où, au collège Coqueret, en compagnie de son ami Baïf et sous la férule de Dorat, il apprit le grec et la poésie, il s’imposa bientôt comme chef d’une nouvelle école : la Pléiade.
Poète à la Cour, conseiller et aumônier ordinaire du roi, le temps passait au rythme de ses nombreux écrits parfois témoins des démêlées politiques de son époque.
Mais ne retenons ici que le poète qui assignait au métier du vers la plus haute et la plus religieuse des fins.
Ses odes, publiées en 1552, comprenant le célébrissime Mignonne, allons voir si la rose  ainsi que Les Amours de Cassandre, lui valurent une gloire immédiate et ne faillit jamais. Aimé des rois, même lorsqu’il se retira de la Cour, Elisabeth Ire lui adressa des présents.
 
Vers 1572, Ronsard sentit cruellement les atteintes de la maladie et de l'âge. Il dut quitter la Cour, pour soigner la goutte, très douloureuse, qui le fit tant souffrir pendant les douze dernières années de sa vie. Il se rendit à Croix-Val, qui était sa demeure ordinaire et qu'il aimait pour le voisinage de la forêt de Gastine et de la fontaine Bellerie qu'il a tant célébrées.
Il n'allait plus à Bourgueil où il avait tant aimé chasser, ni à Meudon et Saint-Cloud dont il goûtait la fraîcheur charmante. Quand il venait à Paris il logeait chez son ami Galland, docte personnage, directeur de « l'Académie de Boncourt »;  pendant son dernier voyage, il resta chez lui, presque constamment couché, de février à juin 1583; il faisait encore quelquefois des vers, car l'Hymne à Hercule est de cette époque.
Ne tenant pas en place malgré son état de santé,  il retourna ensuite en Vendômois, se faisant transporter de Croix-Val à Montoire (dans son bénéfice de Saint-Gilles), et dans son prieuré de Saint-Cosme-en-l'Isle.
 
Prévoyant sa fin prochaine, il composa son épitaphe et vit venir la mort avec beaucoup de calme et de noblesse; il s'entretenait avec Galland et mourut très dévotement, n'ayant l'esprit troublé que d'une envie de dicter qui l'accompagna jusqu'à sa dernière heure au prieuré Saint-Cosme. Les derniers vers qu'il fit sont les deux sonnets où il engagea son âme à aller trouver Jésus-Christ:
"Il faut... chanter son obseque en la façon du Cygne, Qui chante son trespas... J'ay vescu, j'ay rendu mon ame assez insigne Ma plume vole au ciel pour estre signe".
 
Il fut inhumé dans le chœur de l'église du prieuré. On lui réserva des funérailles exceptionnelles. Deux mois plus tard, le 24 février 1586, Galland fit célébrer, dans la chapelle de Boncourt, les obsèques de Ronsard auxquelles assista l'élite de la société du temps au milieu d'un concours immense de peuple : service et musique de Mauduit, oraisons funèbres, éloges et vers, rien ne manqua à la cérémonie.
 
Le puzzle du crâne fut reconstitué. Comparaisons avec portraits, bustes, descriptions physiques contemporaines du personnage furent effectuées. Les ossements, mesurés et analysés dans tous les sens, etc., tout l’attirail possible d’identification de l’époque fut exploité dont des textes de témoignages oculaires de sa sépulture. Bref, un important faisceau de concordances, bien trop long et fastidieux à rapporter ici, amena à la conclusion qu’il s’agissait bien des restes de Pierre de Ronsard qui furent ré-inhumés. Bien évidemment, comme une épitaphe, des roses bordent sa nouvelle sépulture.
Le prieuré démantelé à partir de 1742 et depuis restauré, on pensait la sépulture du poète détruite à jamais. La découverte d’un squelette en 1932, allait changer la donne. En 1933, de nouvelles fouilles furent effectuées et, le 10 mai, un autre squelette fut trouvé dans la travée de chœur de l'église prieurale. En mauvais état de conservation, altéré par le tassement des terres et par l'humidité du sol, en partie réduit en poussière, il restait néanmoins suffisamment d’éléments de la dépouille qui furent recueillis à l’état fragmentaire mais en totalité.
Le crâne de Ronsard reconstitué
Photo http://www.coeur-de-france.com
http://www.scribd.com
http://www.scribd.com
Photo: Flickr
► Poète français
Hélène de Surgères (1546-1618)
Eglise Notre-Dame de Surgères (Charente-Maritime)
Ronsard avait cinquante-quatre ans quand il rencontra Hélène de Surgères,
une des filles de la Cour. Elle venait de perdre dans la guerre civile Jacques de La Rivière dont elle était éprise. Catherine de Médicis invita le poète à consoler Hélène… L’aima-t-il ou se contenta-t-il de l’immortaliser comme lui avait demandé la reine ? Quoiqu’il en soit, sa beauté lui inspira des vers magnifiques marquant aussi le silence, la hauteur et l’indifférence de son égérie. Le recueil de poèmes, Sonnets pour Hélène, parut en 1578.
Adieu, cruelle, adieu
 
Adieu, cruelle, adieu, je te suis ennuyeux
C'est trop chanté d'Amour sans nulle récompense.
Te serve qui voudra, je m'en vais, et je pense
Qu'un autre serviteur te servira mieux.
 
....
Occupée à ses nombreuses œuvres, Hélène mourut fort pieusement. Inhumée dans le caveau familial de l’église Notre-Dame de Surgères, ses restes furent dispersés durant la Révolution.
Sources sur la sépulture de Ronsard: La découverte des restes de Ronsard  la Sauvegarde de l'Art français
(*) commentaire(s)
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 13 octobre 2017
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.