RETOUR LITTÉRATURE
► Linguistes, philologues et collecteurs de contes allemands
Wilhelm  (à gauche) et Jacob (à droite)
Il était une fois…une fratrie de six enfants dont Jacob et Wilhelm étaient les aînés. Bien que de formation juridique pour assurer l’alimentaire familial, leur passion commune de la littérature et de la langue, ainsi que les aléas de la vie, les menèrent à la découverte et à l’étude de récits imaginaires qui vinrent nourrir leurs qualités respectives de linguistes et de philologues : ils devinrent collecteurs de légendes dont certaines, comme parfois, sont basées sur des faits réels.
sa fille :
 
Auguste Luise Grimm (1832 – 1919)
© http://www.wikiwand.com/de/Br%C3%BCder_Grimm
►Herman Grimm (1828 -1901)
Juriste, philologue, écrivain et professeur d’histoire de l’art à l’université Frédéric-Wilhelm de Berlin, il s’impliqua beaucoup dans la diffusion de l’œuvre de Goethe. Il épousa Gisela von Arnim, fille de Bettina von Arnim (1785-1859), grande épistolaire et égérie socialiste qu’aima passionnément le célèbre poète.
►Rudolf Grimm (1830 – 1889)
Les restes mortels de cette dernière furent inhumés dans une urne (elle aurait donc été crématisée ?) déposée dans la tombe de son père sans la moindre épitaphe. Il fallut attendre 2016 ( !) pour qu’enfin un monument commémoratif lui soit érigé.  
Sur ce même monument sont rappelées les mémoires de la femme de Wilhelm : Dorothéa Grimm (1793 – 1867) et de l'épouse d’Herman, Gisela von Arnim (1827-1889), fille de Bettina von Arnim et elle-même écrivaine. Morte à Florence, elle fut inhumée au cimitière Evangelico degli Allori (cimetière protestant) de cette ville.
© OTFW, Berlin
Sources principales :
-Grand dictionnaire encyclopédique Larousse
Le blog : http://schoeneberger-norden.de/Grabstein-Auguste-Grimm.4554.0.html
(*) commentaire(s)
5 janvier 2018
Ainsi Blanche-Neige pourrait-elle être Margaretha von Waldeck (1533 -1554) ou Maria Sophia von Erthal (1729- ?) toutes deux affublées de marâtres peu sympathiques. L’imagination des frères fit le reste et le conte paru en 1812. Parmi leurs contes les plus célèbres on inscrira Cendrillon, La Belle au bois dormant et le Petit chaperon rouge, tous trois revisitant l’œuvre de Charles Perrault, mais aussi Tom Pouce, Hansel et Gretel, Raiponce, etc., sans oublier Le Joueur de flûte de Hamelin évoquant peut-être l’émigration massive d'enfants de la ville d’Hamelin en 1284.
 
En 1811, Iles deux frères avaient donné un ouvrage sur la Poésie des maîtres chanteurs (troubadours).Commencée en 1806, la collecte de ces nombreux textes tirés du vieux fond germanique, publiés en 1812 sous le titre Contes de l'enfance et du foyer, puis l’édition des Légendes allemandes (1816-1818) constituent une œuvre magistrale qui les rendit célébrissimes.
 
Mais au-delà de leurs contes, les frères Grimm marquèrent profondément la littérature outre-Rhin. L’histoire de la langue allemande (1848) reste aujourd’hui encore une œuvre fondamentale, comme le fut aussi la rédaction d’un Dictionnaire allemand (1854-1862) dont une partie seulement fut publiée de leur vivant. La grammaire allemande doit à Jacob la loi Grimm (1822) qui établit le principe à partir duquel a pu se développer la grammaire comparée et celui de la régularité de lois phonétiques. Elle explique notamment les correspondances entre les langues germaniques par une mutation des consonnes de l’indo-européen.
 
Malgré tout, ils n'auraient pas pu publier autant pendant ces années sans encouragements ni protections. Bibliothécaire à Cassel (1816), puis professeur à Göttingen (1829), Jacob fut destitué de son poste (1837) et banni avec Wilhelm parce qu’ils avaient protesté contre le coup d’Etat du roi de Hanovre. De retour à Cassel, ils y restèrent sans emploi jusqu’à ce que le roi Frédéric-Guillaume IV de Prusse les invitât comme membres de l'académie des sciences et professeurs à l'Université Humboldt.
 
Définitivement installés à Berlin, ils y continuèrent leur travail et y moururent. Wilhelm fut le premier à partir, rejoint un peu moins de quatre plus tard par Jacob.Tous deux furent inhumés au cimetière ancien St.-Matthäus-Kirchhof de Berlin-Schöneberg où des stèles indiquent l’emplacement respectif de leurs tombes qui appartiennent aux « tombes d’honneur » du pays.
Rarement séparés durant leur vie, ils reposent côte à côte. Auprès d’eux furent également inhumés les enfants de Wilhelm,  ses fils :
LES FRÈRES GRIMM : Jacob (1785 – 20 septembre 1863) et Wilhelm (1786 – 16 décembre 1859)
Cimetière ancien St.-Matthäus-Kirchhof de Berlin-Schöneberg (Allemagne)
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de la Salpêtrière (75) (disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collège de Beauvais ou de Dormans (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise et cimetière St-Côme-et-St-Damien (75) (disparus)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise St-Leu-St-Gilles (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-des-Champs (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Hospice des Enfants-Trouvés (75) (disparu)
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré St-Martin-des-Champs (actuel CNAM) (75)
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 13 octobre 2018
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.