RETOUR LITTERATURE
► Romancier, dramaturge et poète allemand
Fils d'une famille bourgeoise fortunée, il reçut une éducation approfondie. Enfant précoce, il connaissait le latin à l’âge trois ans et le grec à celui de sept ans…
 
Suivant ses études de droit à Leipzig puis à Strasbourg, il devint avocat de la cour impériale. Mais tout autre était sa destinée.
Curieux de tout, il s’intéressait à de nombreux domaines qui fermentaient dans sa jeune tête. La littérature allemande se cherchait un génie nouveau : ce fut Goethe.
La chapelle grand ducale de Weimar
http://www.klassik-stiftung.de/en/institutions/castles-and-gardens/ducal-vault/
Le cercueil de Goethe à gauche
http://www.klassik-stiftung.de/en/institutions/castles-and-gardens/ducal-vault/
Tombe d'August von Goethe à Rome © MCP
© MCP
(*) commentaire(s)
GOETHE Johann Wolfgang von (1749 - 22 mars 1832)
Chapelle grand ducale de Weimar (Allemagne)
19 juin 2015
De ses différentes unions et amours, Goethe eut plusieurs enfants dont un seul fils, August von Goethe (1789-1830) qui mourut de la petite vérole, du vivant de son père, alors qu’il séjournait à Rome.
Il fut inhumé au cimetière Protestant de la ville, dit aussi Acattolico, c'est-à-dire
« non-catholique ».
Sa tombe est ornée d’un médaillon du danois Bertel Thorvaldsen. Son père rédigea la sobre épitaphe. S’il n’indiqua pas sciemment le prénom, en quelques mots il rappelait que reposait là le fils éternel d’un père puissant, fils qui avait voulu sortir de l’ombre paternelle pour diriger sa propre vie.
Son coup d’essai novateur fut un drame, Goetz de Berlichingen (1773). L’année suivante, il signait son premier chef-d’œuvre, Les souffrances du jeune Werther qui reçut un accueil relevant de la frénésie. Traduit dans toutes les langues de l’Europe, il devint le type d’une foule de romans du même genre, dont les plus célèbres sont le René de Chateaubriand et l’Obermann de Senoncourt.
 
D’autres œuvres suivirent dans lesquelles il cessa de se laisser guider par ses impressions personnelles, le poète s’était fait artiste. Il retrouva toute son originalité dans ses Lieds : Le Calme de la mer, Le Roi de Thulé, Le chant nocturne du Voyageur, celui du Comte prisonnier, et tant d’autres pièces délicieuses qui renouvelèrent la poésie lyrique allemande.
 
L’année 1794 marqua sa rencontre fondamentale avec Schiller et sa collaboration à la revue de ce dernier, Les Heures.
Passionné de musique, il fit la connaissance de Mozart et de Beethoven qui composa la musique pour accompagner l’une des œuvres de l'écrivain, Egmont.
Féru de musique mais aussi de sciences, il se préoccupait notamment de biologie, d’optique et de géologie.
 
Autre chef-d’œuvre universel qui signa le triomphe de son génie, Faust, parabole de l'Humanité souffrante, tiraillée entre pensée et action. Paru en 1808 Faust I fut suivi de Faust II publié peu après la mort de l’écrivain.
 
Maîtrisant tous les genres - poésie, théâtre, roman... - son œuvre immense plaça l'Allemagne au premier plan littéraire pendant plus d'un demi-siècle, influençant toute l’Europe et traversant des générations en conservant intact leur génie.
Annonçant le romantisme européen et le classicisme de Weimar, Goethe est sans conteste l’une des plus grandes personnalités de la littérature allemande de tous les temps.
 
Auréolé de toute sa gloire, fréquenté, courtisé et adulé par l'ensemble des milieux littéraires européens, il finit sa vie sous le nom de « Sage de Weimar ».
Ultimes lauriers, Goethe n'a pas une sépulture ordinaire. Il fut inhumé dans la chapelle grand ducale de Weimar entre Schiller et le prince Charles-Auguste, son protecteur, près d’autres membres de la famille ducale.
Construite entre 1823 et 1828 sur l’emplacement d’un ancien cimetière, la présence des deux écrivains a transformé la chapelle en un véritable site de vénération au point, qu’entre 1952 et 1994, elle fut appelée le « Mausolée de Goethe et Schiller ».
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 6 décembre 2017
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.