RETOUR BEAUX-ARTS
RETOUR SCIENCES
► Peintre, mais surtout esprit universel italien
LÉONARD DE VINCI (Leonardo da Vinci) (1452 – 2 mai 1519)
Chapelle Saint-Hubert du château d’Amboise (Indre-et-Loire)
Il serait vain ici de retracer le parcours de celui qui fut peintre, ingénieur, scientifique, anatomiste (l’homme de Vitruve), astronome, mathématicien, architecte,philosophe, urbaniste, etc., c’est à dire un esprit éclairé de son temps qui s’intéressa, en bon héritier de l’Humanisme, à toutes les branches du savoir humain. Presqu'à lui seul, il incarne  l’idéal de la Renaissance de l’artiste polyvalent à la culture universelle. Son insatiable curiosité et son sens prodigieux de l’observation firent que plusieurs siècles avant leur invention, ce génie visionnaire imagina l’avion, l’hélicoptère, le char de combat, le parachute, la bicyclette, le marteau pilon, le scaphandrier, les ponts tournants, etc., et même la bouée de sauvetage.
Verrocchio (1435-1488), artiste éclectique, l’initia à tous les secrets de la peinture, et à d’autres, et bientôt l’élève dépassa le maître. Mais si Léonard commençait beaucoup d’œuvres commandées, il renâclait souvent à les finir, ce qui ne fut pas sans lui poser d’infinis problèmes avec certains de ces clients et/ou protecteurs. Pourtant, et malgré son instabilité notoire, il devint l'un des représentants majeurs de l’art occidental de son époque avec des chefs-d’œuvre comme L’Annonciation, La Vierge aux rochers, La Cène, Saint Jean-Baptiste, etc., et des portraits dont  la Joconde.
Vierge aux rochers (1483-1486) - Musée du Louvre
L'Annonciation (1473-1475) - Galeries des Offices (Florence)
Saint Jean-Baptiste (1513-1516) - Musée du Louvre
En 1515, François Ier, qui lui vouait une profonde admiration, lui proposa de venir en France. Léonard, déjà âgé, déclina d’abord l’invitation mais, en rupture de mécène avec la mort de Julien de Médicis, il finit par l’accepter l’année suivante. Après, dit-on, trois mois d’un pénible voyage à dos de mulet, il arriva enfin à Amboise où le roi l’installa près du château royal, au Château de Cloux, appelé depuis le Clos Lucé. Dans ses bagages, il apportait tous ses carnets de dessins, des tableaux La Joconde; La Vierge, L'Enfant Jésus et sainte Anne et Saint Jean-Baptiste,mais aussi son assistant, Francesco Melzi (1491/1492-v. 1570) et son élève et disciple Salai (v.1480-1524).
 
Nommé « Premier Peintre, Ingénieur et Architecte du Roi », outre travailler sur différents projets, Léonard se fit aussi metteur en scène pour des fêtes somptueuses. Jouissant de toute sa liberté et de revenus confortables, l’artiste y finit ses jours trois ans plus tard en l’absence du roi, alors au château de Saint-Germain-en-Laye.
 
Dans le respect du testament du défunt, François Ier le fit inhumer  dans la collégiale Saint-Florentin située dans l’enceinte du château d’Amboise. Composé de chanoines, prêtres et religieux escortés par soixante pauvres portant des torches, le cortège ne présentait aucun faste.
Fondée en 1014, paroisse de la ville jusqu’en 1484, vendue comme bien national en 1791, elle fut détruite en  1806/1807  par son propriétaire, l’ancien conventionnel Roger-Ducos, sous prétexte qu’elle lui gênait la vue.
En « brun » les bâtiments disparus, en noir ceux encore existants dont la chapelle Saint-Hubert en haut à droite -Dessin de Jacques Androuet du Cerceau (1576/1577) © MCP
Et depuis, tous les ingrédients sont réunis pour créer l’épais mystère qui enveloppe les restes de l’artiste, et qu’on tente régulièrement de percer de façon définitive… cette fois, mais toujours vainement jusqu’à présent. Il faut admettre qu’entre la démolition de la collégiale et ses premières fouilles archéologiques de 1863, la plupart des petites histoires relève du pittoresque et se perde dans des datations non renseignées. Bref, il se raconte beaucoup de choses dont aucune ne semble avérée.  
 
Plus sérieusement, Léonard ne fut pas le seul à reposer dans la collégiale : on parle, entre autres, d’enfants de Charles VIII et d’Anne de Bretagne morts en bas-âge. Au moment de sa démolition, il existait de façon certaine plusieurs cercueils qui restèrent sous terre. Le corps du maître semblait perdu.
Mais, en 1863, voulant peut-être en avoir le cœur net, Arsène Houssaye (1814-1890), alors inspecteur des Beaux-arts, entreprit des fouilles archéologiques à l’emplacement du chœur de la collégiale et qui mirent à jour un cercueil de pierre contenant :
 
-un squelette, la main droite placée derrière la tête
Les Amis du Vieil Amboise : complément de sa circulaire de lancement de la commémoration de 1952 © MCP
-des fragments de sépulture avec les mentions : LEO- AEST et VINC
Les Amis du Vieil Amboise : complément de sa circulaire de lancement de la commémoration de 1952 © MCP
-des fragments de la frise du sarcophage : EO-AR-DUS et VINC
Les Amis du Vieil Amboise : complément de sa circulaire de lancement de la commémoration de 1952 © MCP
- et des médailles françaises et italiennes du début du règne de François Ier.
 
Persuadé,  d’avoir enfin retrouvé la tombe du génie -il est vrai que les indices sont tentants- il fit porter les ossements dans la chapelle Saint-Hubert où ils restèrent entreposés avant d’y être inhumés en 1874.
Entre temps, le crâne, avec quatre dents en haut et en bas, était montré aux touristes de l’époque…
Comme le précise les panneaux dans la chapelle, il s’agit des restes présumés de Léonard de Vinci. Sa tombe, une simple dalle au sol, fut refaite de 1934 à 1936 par le sculpteur Francesco La Monaca (1882-1937). En 2004, elle s’orna d’un médaillon en bronze le représentant de profil, œuvre issue de l’atelier de Jean Cardot.
 
A l'initiative de Charles VIII, la chapelle Saint-Hubert fut édifiée et sculptée entre 1491 et 1496 par des artistes flamands dans le pur goût gothique flamboyant en tuffeau blanc. Elle servit d’oratoire à Anne de Bretagne qui y avait accès directement par une aile du château aujourd’hui disparue (voir gravure précédente du château).  Ainsi sa façade fut-elle protégée des intempéries durant plusieurs siècles, ce qui explique la relative bonne conservation de son linteau  représentant la légende de saint Hubert. Le tympan, représentant Charles VIII et Anne de Bretagne, a été rajouté au 19ème siècle.  Elle abrite d’admirables dentelles de sculpture.  
© MCP
© MCP
Tympan et linteau de la chapelle Saint-Hubert © MCP
Tombe de Léonard de Vinci © MCP
© MCP
Régulièrement, on évoque la volonté d’exhumer les ossements à fin d’analyses, notamment d’ADN. Si Léonard n’eut pas de descendance directe, la comparaison pourrait se faire avec celle de sa fratrie. Le dernier projet en date espère aboutir en 2019, pour le 500ème anniversaire de sa mort.
 
Enfin, pour conclure, si Léonard de Vinci ne s’y trouvait pas, il se pourrait qu’il soit encore sous son buste érigé dans les jardins à l’emplacement du chœur de la collégiale où se trouvaient les cercueils qui, a priori, n’auraient pas été transférés ailleurs.
© MCP
© MCP
Source principale :
-Les Amis du vieil Amboise – Planche éditée en complément de sa circulaire de lancement de la commémoration de 1952
(*) commentaire(s)
23 septembre 2017
Chercher
THEMES 
ACCUEIL
DE A à Z 
CONTACT
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
FACEBOOK
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 14 novembre 2017
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.