RETOUR LITTERATURE
NERVAL Gérard de (1808 – 26 janvier 1855)
Cimetière du Père-Lachaise, 49ème division (Paris)
Ecrivain de l'enchantement, prisonnier de visions hallucinatoires, obsédé par un passé auquel il se croyait lié, Nerval s'était perdu progressivement dans les méandres de sa propre rêverie mêlant, dans une même brume magique, chimères et réalité.
 
En dépit des efforts de ses amis pour accréditer l’hypothèse d’un meurtre, il s’agissait bien d’un suicide. Le médecin établit un certificat pour qu'il ait droit à un enterrement religieux, normalement refusé aux suicidés.
La cérémonie funéraire eut lieu à la cathédrale Notre-Dame de Paris avant qu'il ne soit inhumé au cimetière du Père-Lachaise où Théophile Gautier et Arsène Houssaye payèrent sa concession. Des années plus tard, son ami, le poète et sculpteur Charles Coligny (1834-1874), le rejoignit dans la même tombe.
La rue de la Vieille-Lanterne
Photo MCP
Photo MCP
Sources: Lagarde et Michard XIXème siècle.
Dictionnaire encyclopédique de la littérature française
www.evene.fr/livres/actualite/
(*) commentaire(s)
C'était l'époque où il se montrait souvent fantaisiste, voire excentrique, capable de quatre cents coups et se passionnant pour les batailles romantiques, parfois un peu plus poète et solitaire que les autres. D’esprit républicain, il participa à diverses manifestations estudiantines le conduisant à un petit séjour en prison.
 
En 1836, après un voyage en Italie, Nerval s’éprit de l’actrice Jenny Colon qui devint Aurélia dans son œuvre. Peut-être sensible un moment à cet amour, Jenny en épousa un autre. Cette passion à la conclusion malheureuse eut des conséquences terribles  pour Nerval, ébranlant sa raison et déterminant ce qu’il appela par la suite « l’épanchement du songe dans la vie réelle ».
 
Ce fut aussi l’époque où il perdit sa fortune héritée de son grand-père investie dans Le Monde dramatique qu’il avait fondé. Il collabora alors dans plusieurs journaux grâce à Gautier, Alphonse Karr et d’autres amis.
 
Jusque là, Nerval n’était qu’un agréable littérateur parisien. Mais, en février 1841, tout bascula avec sa première crise de folie et un séjour de plusieurs mois dans une maison de santé.
 
L’année suivante, il effectua un long voyage en Orient dont il livra le récit sous le titre Voyage en Orient en 1851.
 
1851. Maudite année à partir de laquelle ses crises  mentales se reproduisirent  à des intervalles de plus en plus rapprochés. Entre deux périodes d’internement ou pendant ces séjours, Nerval écrivait, couchant sur le papier  ces chefs-d’œuvre : Sylvie,  dont nous connaissons tous Fantaisie "(Il est un air pour qui je donnerai…"), les sonnets des Chimères dont El Desdichado ("Je suis le ténébreux,-le veuf - l’inconsolé…"), Promenades et  Petits châteaux,  etc. et Aurélia son œuvre testamentaire qu'il laissa inachevée.
 
A force de démarches et de sollicitations, Nerval sortit de la maison de santé du Dr Blanche. Son dernier hiver fut tragique. Démuni de ressources sûres, sans domicile fixe, sentant faiblir sa faculté d’écrire, il sombra dans le désespoir dont il croyait avoir triomphé en composant Aurélia.  
 
Le 25 janvier 1855, dans le dénuement le plus total, il laissa un mot laconique chez sa tante : « Ne m’attends pas ce soir, car la nuit sera noire et blanche ». Le lendemain matin, à cinq heures, par un froid glacial, on le trouva pendu à la grille d’une boutique d’un serrurier à l’angle des rues  de la Tuerie et de la Vieille- Lanterne, ruelles immondes et sinistres de Paris que firent disparaitre le théâtre Sarah Bernhardt  et une annexe de la préfecture.  Pour les inconditionnels, le milieu du rideau du théâtre Sarah Bernhardt (Théâtre de la Ville) est à la verticale de cet endroit.
► Ecrivain et poète français
Orphelin de mère à l’âge de deux ans, Gérard Labrunie fut élevé chez un oncle dans le Valois dont les paysages et les légendes marquèrent profondément l’enfant privé de l’affection maternelle.
 
Au lycée Charlemagne il rencontra Théophile Gautier dont il resta l’ami. Puis, il fréquenta le milieu de la bohème littéraire qu’il évoqua par la suite, entre autres, dans la Bohème galante (1855). Attiré par la littérature allemande, il traduisit le Faust de Goethe qui lui valut une certaine renommée.
THEMES 
DE A à Z 
ACCUEIL
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
FACEBOOK
CONTACT
Chercher
par Marie-Christine Pénin
Pour s'abonner à la Newsletter:
l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
NOUVEAUX ARTICLES
Dernière mise à jour
au 12 septembre 2017
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.