HESS John (1916 – 14 novembre 1983)
Cimetière parisien d’Ivry, (Val-de-Marne)
Division 40, allée 2, tombe 45
► Chanteur suisse francophone
RETOUR VARIÉTÉS
Très jeune John s'intéressa au jazz dont le rythme se répandait de plus en plus en France.
Beau gosse, voix agréable, bon pianiste, compositeur talentueux, présence scénique indiscutable, il jouait, après ses heures de classe, dans différents cafés, bistrots petites boites où il fit la rencontre, au début des années 1930, d'un décorateur, vaguement peintre, vaguement poète, un certain Charles Trenet. L'enthousiasme de leur jeunesse allait en faire un duo détonant.
MCP
MCP
Sources : L’excellent site Du temps des cerises aux feuilles mortes www.chanson.udenap.org/fiches_bio
(*) commentaire(s)
De 1934 à 1937, ils créèrent de fort jolies chansons que la notoriété de Charles Trenet aida à conserver avec le temps : "Tout est au duc", "Sur le Yang Tsé Kiang", "Maman ne vend pas la maison", "Rendez-vous sous la pluie" et l’énorme succès créé par Jean Sablon : "Vous qui passez sans me voir", succès repris par Léo Marjane, Ray Ventura, Line Renaud, Isabelle Aubret, Petula Clark, Patachou, Francis Lemarque et bien d'autres encore.
 
Après le départ de Trenet, Johnny Hess continua seul ses activités de compositeur et d'interprète mais dans un tout autre genre. Il se veut à l'heure des grands orchestres américains et du mouvement "swing". Cela donna, en 1938, ses incontestables plus grands succès: "Je suis swing" et "J'ai sauté la barrière". Il poursuivit ainsi sa carrière jusqu'en 1945 avec des titres comme "Rythme", "Ils sont zazous", "Mettez-vous dans l'ambiance", "Je suis jitterbug", "Sweet, Sweet, Sweet", etc.,  tout en composant pour d'autres des chansons plus "classiques" ; "Monsieur Saint-Pierre", créé par Edith Piaf ou encore "Les jours sans ma belle" de Tino Rossi.
 
Mais après la guerre, son style avait vieilli. On lui préférait Yves Montand, Georges Guétary, Luis Mariano etc., sans compter les Léo Ferré, Georges Brassens,... qui pointaient leur talent. Enfin le Rock n' Roll finit par balayer tout ce qui restait du "swing" des années quarante.
 
Il continua à travailler, devint directeur artistique de "boîtes", travailla ici et là pour ne retourner en studio qu'en 1965, enregistrer des chansons qui disparaissaient aussitôt créées.
 
Exit un chanteur qui, pendant sept ou huit ans aura été une tête d'affiche mais que la vague du changement a emporté. John Hess aurait pu faire une longue carrière s'il n'avait pas suivi ce qu'on pourrait appeler "la mode" mais le côté anecdotique de l'histoire de la chanson a peut-être des secrets que l'on ne connaît pas.
THEMES 
Chercher
DE A à Z 
ACCUEIL
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
________________________________________________________________________________
par Marie-Christine Pénin
COPYRIGHT 2010 - 2017- TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.