RETOUR PERSONNALITES LIEES A HENRI IV
ENTRAGUES Henriette de Balzac d', marquise de Verneuil (1579 - 9 février 1633)
Lieu ignoré
Gabrielle d’Estrées était morte depuis quelques mois et Henriette tellement exquise que le roi s’en étranglait dans sa fraise.
C’est ainsi qu’avec un art consommé de la galanterie qu’elle avait inculqué à ses filles, Marie Touchet, l’ancienne maîtresse de Charles IX, allongea Henriette dans la couche royale. Dans les oreilles familiales le doux bruit de la fortune résonnait déjà : si les d’Estrées avaient de l’ambition que dire d’Henriette et des siens !
A peine séduite, que les voilà faisant signer au roi non seulement un traité qui leur assurait un pactole considérable, mais aussi une promesse de mariage au cas où Henriette accoucherait d’un fils dans l’année !
Légitimé en 1603, le siège d'évêque de Metz, qui lui avait été réservé dès son plus jeune âge, lui fut un temps refusé par le pape avant qu’il ne l’obtienne sur demande de son demi-frère, Louis XIII. Sa mère, clamant qu’il était l’héritier légitime de la couronne, le plaça au centre d’invraisemblables intrigues. Finalement, n’ayant jamais ordonné prêtre et ne s’étant jamais rendu à Metz, il abandonna sa charge, en 1652, en faveur de Jules Mazarin. Cette opération ne fut pas reconnue par le pape et il fut déclaré démissionnaire en 1659.
Créé duc de Verneuil et pair de France (1663), deux ans plus tard, il fut envoyé comme ambassadeur extraordinaire en Angleterre avant d’obtenir la charge de gouverneur du Languedoc.
En 1668, il épousa Charlotte Séguier de Villemor (1622-1704), fille du chancelier Pierre Séguier et veuve de Maximilien III de Béthune, duc de Sully (petit-fils de Sully).
Il mourut sans postérité et fut inhumé au Carmel de Pontoise. Son cœur fut porté au milieu du chœur de l'église abbatial Saint-Germain-des-Prés, dont il avait aussi été abbé, et déposé dans un petit caveau recouvert de marbre blanc.
Carditaphe à Saint-Germain.
Col. Gaignières
►Gabrielle-Angélique de Bourbon, dite Mademoiselle de Verneuil (1602- 29 avril 1627)
Eglise Saint-Blaise de Cadillac (Gironde)
Légitimée de France, elle épousa Bernard de Nogaret de La Valette, duc d’Epernon. Morte en couches, son mari fut fortement soupçonné d’empoisonnement. Elle décéda à Metz où sa dépouille resta dans la cathédrale de cette ville avant d'être ramenée,  en 1661, dans la chapelle des ducs d’Epernon en l’église Saint-Blaise-et-Saint-Martin de Cadillac dont la crypte familiale  abrite encore des sépultures
(*) commentaire(s)
5 mai 2016
Hélas pour elle, mais heureusement pour Henri et, probablement la France, elle accoucha d’un enfant mort né, et Henri épousa Marie de Médicis.
 
Cependant, Henriette s’accrochant à sa promesse écrite, qui fut à l’origine de plusieurs complots, ne cessa de tyranniser le roi sur le sujet, et d’intriguer, toujours suivie, si ce n’est précédée, par sa famille. Car Henriette, tout en s’alliant parfois avec la reine pour évincer les rivales de ce ménage à trois, ne désespérait pas de mettre son fils sur le trône à la place du dauphin !
En 1604 elle participa avec son frère, Charles de Valois, l’aigrefin comte d'Auvergne, fils bâtard de Charles IX, à un complot, inspiré par le maréchal de Biron, pour faire reconnaître le petit Gaston-Henri comme  dauphin au détriment du futur Louis XIII.
Le père et le frère furent en premier condamnés à mort. Puis, le père, en tant que grand-père de bâtards royaux, fut gracié et le frère resta douze ans à la Bastille avant d’être libéré sous Louis XIII.
 
Quant à Henriette, Henri se contenta d’une lettre demandant son absolution. Leur liaison se poursuivit, mais Henriette partageait désormais les faveurs du roi avec des damoiselles bien plus jeunes dont Jacqueline de Bueil, sa remplaçante officielle.
 
En 1608, Henri décida de rompre définitivement cette relation aussi exténuante qu’encombrante. Elle traîna encore jusqu’à ce jour de 1609 où, menaçant une fois de plus de se retirer à Verneuil, Henri IV la laissa partir sur ces mots amers : « Faites comme il vous plaira! Votre ingratitude a définitivement accablé ma passion ».
Le roi avait enfin ouvert les yeux sur « la méchanceté, la sécheresse de cœur et la cupidité de cette fille démoniaque » qui finit ses jours en s’empiffrant et devint « si grosse qu’elle en était monstrueuse ».
 
Mais où fut-elle inhumée ? Sa tombe existe-t-elle encore quelque part ? Peut-être qu’à force de déterrer des tonnes d’archives, on arriverait à trouver des indices sérieux.
On lit parfois qu’elle mourut à Paris, sans plus de précision. Mais est-ce certain ? « La pimbêche et rusée femelle », qui rêva de tant de grandeurs, serait bien marrie de constater le peu d’intérêt, et l’oubli,  que suscita sa fin de vie.
 
Ses enfants avec Henri IV
 
► Un enfant né en 1600 et mort de suite au château de Fontainebleau qui fut enseveli dans la
chapelle du château.
 
► Gaston-Henri de Bourbon, duc de Verneuil (1601- 28 mai 1682)
Couvent des Carmélites de Pontoise (Val-d’Oise)
Cœur : Abbaye de Saint-Germain-des-Prés (Paris)
THEMES 
DE A à Z 
ACCUEIL
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
FACEBOOK
CONTACT
Chercher
par Marie-Christine Pénin
Pour s'abonner à la Newsletter:
l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
NOUVEAUX ARTICLES
Dernière mise à jour
au 13 octobre 2017
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.