RETOUR BEAUX-ARTS
Probablement influencé par le mouvement du cubisme, à partir de 1910, ses statues devinrent plus géométriques, plus structurées, avec des angles plus vifs. Sans se perdre dans le style de ce mouvement artistique, il intégra à ses œuvres des éléments empruntés à l’art-déco. Son bestiaire était très varié, allant des animaux européens et exotiques, notamment des fauves qu’il adorait jusqu’aux oiseaux et aux reptiles, des espèces qu'aucun artiste n'avait encore représentées.
BUGATTI Rembrant (1884 - 8 janvier 1916)
Cimetière de Dorlisheim (Bas-Rhin)
► Sculpteur italien
Ritorno dal pascolo
Installé à Paris avec sa famille, il s'associa à l'éditeur et fondeur d'art Adrien-Aurélien Hébrard qui ne cessa d’exposer ses œuvres dans sa galerie.
Après avoir longtemps été inspiré par la Ménagerie du Jardin des Plantes, il partit pour Anvers dont le Jardin Zoologique était à l’époque considéré comme le plus important du monde. De plus, la ville offrait la plus importante école de beaux-arts de Belgique. Ayant à disposition un atelier au sein du zoo, il y connut ses meilleures années artistiques.
De cette époque date la sculpture de l’éléphant dressé qui au cours des années 1920 trôna sur la calandre du fameux modèle Royale de son frère Ettore.
La panthère marchant
L'autruche marchant
Néanmoins, dans son bestiaire, Rembrandt intégra aussi un autre animal étonnant, l’homme...
La Première Guerre mondiale allait hélas mettre un terme à sa carrière foudroyante. Les animaux du zoo d’Anvers avaient été tués. Infirmier volontaire à l’hôpital militaire de la croix rouge de la ville, Rembrandt contracta la tuberculose. Pour venir en aide à sa famille, il partit à Milan et s’engagea dans l’armée italienne en août 1915. Pendant ce temps, à Paris, après avoir connu un vif succès, la galerie Hébrard fermée, les commandes et ventes de sculptures s'effondrèrent le plongeant dans une sérieuse gêne pécuniaire. Réformé de l’armée, il revint à Paris. Refusant dorénavant l’aide de son frère qui était aussi confronté à de graves difficultés financières, malade, dépressif Rembrandt mit fin à ses jours dans son atelier de Montparnasse.
 

La soi-disant tombe de Rembrandt Bugatti dans la division 35 du Père-Lachaise.
A cause d’une copie d’une de ses œuvres qui orne cette tombe depuis longtemps, nombreux sont ceux qui furent persuadés qu’il y était inhumé. Beaucoup semblent l’être encore et continuent à colporter cette fausse information. Or, cette sépulture N’A JAMAIS ETE une sépulture Bugatti.
La fameuse tombe de la 35ème division, objet de confusion © MCP
En 1942, Ettore Bugatti acheta une concession au Père-Lachaise dans la 97ème division où il fit transférer la dépouille de son frère en 1944. De quel cimetière venait-elle ? Cela reste encore un mystère (il ne fut pas inhumé au cimetière du Montparnasse). Noyée dans l’actualité brûlante de la guerre, sa disparition passa inaperçue.
Ancienne sépulture Bugatti dans la 97ème division © MCP
Le 5 mai 1955, Rembrandt, Ettore et la femme de ce dernier, rejoignaient le cimetière de Dorlisheim, fief familial où reposaient les leurs.
Photo : http://www.petit-patrimoine.com/fiche-petit-patrimoine.
Photo : http://www.petit-patrimoine.com/fiche-petit-patrimoine.
Sources principales:
- Archives paroissiales  de Dorlisheim
- Conservation du Père-Lachaise
(*) commentaire(s)
2 octobre 2013
Fasciné par le sculpteur Paul Troubetzkoy, Rembrandt s’épanouit dans son art et s’essaya en premier à la sculpture sur bois. Etudiant à l’Académie des Beaux Arts de Milan dès 1900, à seize ans le jeune homme était déjà un sculpteur confirmé.
De même qu’il trouva rapidement son propre style, sans hésitation il sut saisir  son thème de prédilection, le monde animalier qui le fascinait.  Ce qui caractérisa son travail, fut son extraordinaire don d’observation, sa qualité d’empathie à l’égard des animaux et sa faculté à déceler le trait individuel.
Sa première sculpture en bronze (1901), « Ritorno dal pascolo » représentait quatre vaches l'une derrière l'autre sur le chemin du retour. Jusqu’en 1903, il exposa à Milan, Turin et Venise.
Petit-fils de l’architecte et sculpteur Giovanni Bugatti, et fils de Carlo Bugatti, célèbre créateur de meubles, dès sa plus tendre enfance Rembrandt baigna dans le milieu artistique familial au contact de nombreux artistes de renom. Alors que son frère, Ettore, optait pour la technique, lui choisit la sculpture pour laquelle il montra rapidement de réels talents comme un don prononcé pour le dessin.
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique Saint-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 6 août 2017
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.