RETOUR ANGLETERRE - IRLANDE - ECOSSE
ISABELLE DE FRANCE (v. 1292 – 1358) Reine d’Angleterre – Epouse d’Edouard II
Monastère des Franciscains de Newgate de Londres (Angleterre)
23 août 2012
Digne fille de son père, Philippe IV, elle en avait hérité l’intelligence mais aussi une partie du caractère violent qui lui valut le surnom de « Louve de France ».
 
Mariée, en 1308, à Edouard II d’Angleterre, bisexuel mais avec un penchant notoire pour les hommes, l’union était pour le moins catastrophique.
Est-ce la frustration emprunte de jalousie qui l’aurait poussé à dénoncer l’adultère de ses belles-sœurs Marguerite et Blanche de Bourgogne et leurs amants les frères d’Aulnay ? Si l’histoire est vraie, l’idée de la royauté bafouée dut aussi la motiver.
Pour mémoire, en visite à la cour de France, elle aurait vu des aumônières offertes aux deux princesses accrochées à la ceinture de leurs amants…
 
Si Isabelle avait déjà composé avec Gaveston, l’un des mignons d’Edouard II, il n’en fut pas de même avec Hugues Despenser qui dominait le roi de façon outrancière. Face à la faiblesse de son mari et aux humiliations subies, elle avait renforcé son autorité et son pouvoir en s’appuyant sur ses relations avec la France.
 
La guerre des barons anglais contre leur souverain et Despenser,  commencée en 1321, comptait parmi  ses héros Roger Mortimer. Dans cette période tourmentée, Isabelle, craignant pour sa vie et espérant un soutien de son frère Charles IV, se réfugia  en France où Roger avait fui. Cette rencontre entre les deux personnages à la Cour de France, qui daterait de 1325, allait faire basculer le destin d’Edouard II.
 
Le scandale déclenché par leur relation força les amants à trouver en asile en Flandre où ils convainquirent Guillaume de Hainaut de les aider à envahir l’Angleterre. Leur flotte y débarqua soutenue par les barons anglais. Londres était acquise à la reine. Poursuivi, le 27 janvier 1327, Edouard II abdiqua en faveur de son fils, Edouard III qui, trop jeune, laissait la régence à sa mère et à Mortimer.
Isabelle et Mortimer attaquent l'Angleterre.
Monastère des Franciscains de Newgate.
De nos jours, seule la tour de l'église de Wren subsiste. Un jardin public remplace l'édifice disparu. Photo Liam Davies (Flickr)
Au pouvoir, les deux complices arrangèrent la fin d’Edouard II. Durant trois ans, cumulant les titres et la fortune grâce à Isabelle, Mortimer, régnant en maître, suscita la jalousie et le mécontentement des barons dont certains poussèrent Edouard III à prendre son indépendance. Quelques jours avant sa majorité, le jeune roi prit le pouvoir, signant ainsi la chute du couple. Si Edouard III pouvait admettre l’invasion de l’Angleterre, il en allait autrement du sort réservé à son père et du comportement des régents par la suite.  
 
Roger Mortimer fut emprisonné à la Tour de Londres où, entre deux coassements goguenards des corbeaux, il attendit le jugement du Parlement. Les suppliques d’Isabelle auprès d’Edouard III furent vaines. Condamné à la mort par pendaison, on désigna le "Tyburn Tree", gibet des voleurs et de toute la crapule, comme lieu d’exécution. Le 29 novembre 1330, ballotté sur une claie, aucune humiliation ne lui fut épargnée sur le chemin de son supplice ; supplice qui fut rapide et peu douloureux puisque, dit-on, la corde du bourreau, en le soulevant brusquement, lui brisa net les vertèbres.
Son lieu de sépulture et incertain. Un an après sa mort, sa veuve aurait demandé la permission de récupérer le corps inhumé chez les Franciscains de Shrewsbury pour l’enterrer dans leur domaine de Wigmore. De l’un ou de l’autre, sa tombe a disparu depuis longtemps.
 
Quant à Isabelle,  sa plus grande punition fut de laisser le pouvoir. Elle s’installa en son château de Rising où elle mena grand train. Comme on ne refait pas sa nature, quitte parfois à s’associer avec des ennemis du roi de France, elle tenta diverses négociations dans les intérêts de d’Edouard III évincé de la couronne de France au nom de la Loi salique, privé de ses terres d’Aquitaine et obligé de prêter allégeance au roi de France. En vain. Alors, Edouard déclencha la Guerre de Cent-Ans.
 
Avec le temps, elle se rapprocha de la religion et abandonna sa vie luxueuse pour prendre l’habit des Clarisses. A sa mort, elle fut inhumée, vêtue de sa robe de mariage, dans l’église du monastère franciscain de Newgate à Londres. Dans le collectif populaire, elle laissait l’image d’une femme fatale, belle mais cruelle et manipulatrice.
 
Détruite en grande partie lors de l’incendie de 1666, reconstruite par Christopher Wren, l’église disparut pratiquement lors d’un bombardement le 29 Décembre 1940. Il ne reste rien de sa tombe.
(*) commentaire(s)
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
-Basilique du Saint-Sépulcre à Jérusalem (Israël)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetière du Mont Herzl à Jérusalem (Israël)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de la Salpêtrière (75) (disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collège de Beauvais ou de Dormans (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des chanoinesses de Picpus (75)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
-Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Récollets (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise et cimetière St-Côme-et-St-Damien (75) (disparus)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise St-Leu-St-Gilles (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-des-Champs (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Hospice des Enfants-Trouvés (75) (disparu)
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 
-Noviciat de l'Oratoire (75)
 
-Panthéon de Paris
-Panthéon de Rome (Italie)
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré St-Martin-des-Champs (actuel CNAM) (75)
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SAINTE-CHAPELLE DU PALAIS (75)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 6 décembre 2019
COPYRIGHT 2010 - 2019 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.