RETOUR IIIe REPUBLIQUE ET Première Guerre mondiale 
DRIANT Emile (1855 – 22 février 1916)
Le Bois des Caures, commune de Moirey-Flabas-Crépion (Meuse)
Officier d’infanterie issu de Saint-Cyr, ordonnance du général Boulanger quand celui-ci servait en Tunisie, il resta à son service  pendant plusieurs années et le suivit aux mêmes fonctions lorsque le général devint ministre de la Guerre. Il épousa  l’une de ses filles.
 
Alors que ce soldat d’élite était promis aux plus hautes fonctions de la hiérarchie militaire, trois affaires réduisirent ses espoirs à néant. Privé d’avancement, il quitta l’armée en 1905, après avoir publiquement pris position sur son institution dans les affaires qui la secouaient.
Défenseur intransigeant de l’armée et ennemi de toute concession faite à l’Allemagne, il se lança en politique. Elu député de Nancy (1910) dans les rangs de l’Action Libérale, intervenant, s’insurgeant haut et fort, adepte du concept de l'armée-école et de l'apostolat social, soutien d’un syndicalisme indépendant, il vota la journée de dix heures, les retraites, diverses mesures d'aide sociale, etc.
 
Très tôt, encore à l'armée, il s’était lancé dans la littérature en adoptant le genre nouveau du roman d’anticipation qui s’alimentait des progrès technologiques que connaissait l’époque. Pour échapper à la censure de ses chefs, sous le pseudonyme de « capitaine Danrit », son œuvre, qui rencontra un grand succès, aborde les thèmes militaires les plus divers en exaltant le service de la France, l’exemple de l’officier, la mission à accomplir. Parmi ses romans d’aventures, il est à noter L’Aviateur du Pacifique (1910) dont le héros, un Français inventeur génial d’un aéronef au moteur polycarburant, fait un tour du monde pour prouver aux nations industrialisées la fiabilité de son invention. Arrivé au-dessus du Pacifique du côté de Pearl Harbour – Midway attaqué, il ne peut prévenir les États-Unis par radiotélégraphie car les Japonais ont disposé dans le Pacifique une chaîne de chalutiers équipés d’antennes destinées à brouiller les ondes radio…Visionnaire à sa façon…
 
Bien qu’écarté de toute obligation militaire, dès le début de la Grande Guerre il demanda pourtant à reprendre du service contre l'Allemagne et obtint, le commandement des 56e et 59e bataillons de chasseurs à pied.
A l’automne 1915, il prit en charge le secteur du bois des Caures, devant Verdun. Cette attaque qu’on n’imaginait pas, Driant, lui, la pressentait et alarma les élus, le président Raymond Poincaré et la Commission de l’Armée de la Chambre.
Le 21 février 1916, la Ve armée allemande déclenchait un orage d’acier d’une puissance inouï qui s’abattit sur les positions françaises dont celles de Driant. Sans difficulté, l’ennemi occupa le terrain. Après une contre-attaque, les chasseurs de Driant réussirent à reprendre presque toutes les tranchées perdues. Mais, cernés par les Allemands, il fallut se replier.
Parti dans les derniers, le lieutenant-colonel Driant s’arrêta pour faire un pansement provisoire à l’un de ses hommes blessé dans un trou d’obus. Il fut fauché alors qu’il repartait.
 
Les Allemands s’attendaient à une résistance de quelques heures, elle dura deux jours, permettant à des renforts d’arriver, et Verdun ne tomba pas.
 
Sa mort eut un énorme retentissement : la mort de l’écrivain dépassa et magnifia celle du soldat dont la résistance héroïque, celle de ses hommes, et leur sacrifice furent récupérés par la presse et les publications de la guerre pour galvaniser les troupes. Il fut élevé au rang de gloire nationale après la guerre.
 
Emile Driant fut inhumé de suite par les Allemands à proximité de son lieu de décès.
Tombe d’origine d'Emile Driant
En octobre 1922, d’anciens combattants décidèrent d’ériger un monument à sa mémoire et à celle de ses chasseurs au Bois des Caures, commune de Flabas devenue Moirey-Flabas-Crépion (Meuse) en 1973. Ce monument se dresserait sur sa nouvelle sépulture.
Œuvre de Grégoire Calvet (1871-1928) financée par une souscription nationale, de la face brute de l’imposant monolithe émerge une croix latine auréolée.
La veille de son inauguration en très grande pompe, la dépouille d’Emile Driant y avait été déposée en présence de sa femme. Treize chasseurs à pied inconnus reposent auprès de lui.
https://verdun-meuse.fr/index.php?qs=fr/lieux-et-visites/le-pc-de-driant
© Alamy
© Alamy
(*) commentaire(s)
RETOUR LITTERATURE
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de la Salpêtrière (75) (disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collège de Beauvais ou de Dormans (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise et cimetière St-Côme-et-St-Damien (75) (disparus)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise St-Leu-St-Gilles (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-des-Champs (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Hospice des Enfants-Trouvés (75) (disparu)
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré St-Martin-des-Champs (actuel CNAM) (75)
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 13 octobre 2018
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.