RETOUR ALLEMAGNE
FRÉDÉRIC Ier BARBEROUSSE (v. 1122 – 10 juin 1190)  Empereur du Saint-Empire Germanique (1152-1190)
Squelette : cathédrale de Tyr (Liban)
Chairs : cathédrale St Pierre d’Antioche (Turquie)
Cœur et entrailles : cathédrale de Tarse (Turquie)
Chef de la maison des Hohenstaufen, Frédéric Barberousse, ainsi appelé à cause de la couleur de sa barbe,  compte parmi les plus grandes figures médiévales.
 
Se réclamant de Charlemagne, prétendant au dominium mundi et affirmant qu’il ne tenait l’empire que de Dieu seul, Frédéric refusa de se considérer comme un vassal de la papauté. Toute sa vie, il mena une lutte acharnée contre Rome : contre le pape légitime il fit élire successivement deux antipapes, Victor IV puis Pascal III par qui il fit canoniser Charlemagne en 1165 question de rehausser le prestige de la fonction impériale !
Dans le même temps, tout en assurant son autonomie à l’Allemagne et en étendant ses domaines, Frédéric lorgnait sur l’Italie. La carence de l’autorité impériale du règne précédent avait permis aux villes de Lombardie de se développer. Devenues riches et puissantes Barberousse songea qu’il était temps qu’elles réintègrent le giron impérial. Ce fut la reconquête ou plus exactement le châtiment, car l’empereur n’hésita pas, par exemple, à raser Milan pour la soumettre.
Privées de liberté, les villes lombardes trouvèrent une oreille des plus attentives auprès de la papauté qui malgré deux excommunications à l’encontre de Barberousse ne voyait aucune amélioration dans le comportement du pécheur impérial. Villes du Nord et papauté s’allièrent, créèrent la Ligue Lombarde et se révoltèrent. Cette fois, Barberousse, ayant sous-estimé la puissance de cette alliance, connut plusieurs défaites et dut accepter la paix mettant ainsi et aussi un terme au schisme qui avait duré une vingtaine d’années.
Son lot de consolation, si l’on peut dire, vint du mariage de son fils Henri fit avec Constance, l’héritière du royaume normand de Sicile. Et il fallait bien cette union prometteuse pour remonter le moral de Frédéric en but aux tentatives de résistance des grands princes de l’Empire.
 
Mais un événement allait le détourner de ses préoccupations politiques : Saladin venait de prendre Jérusalem. La troisième croisade commençait. Frédéric partit à la tête d’une armée pour rejoindre Richard Cœur de Lion et Philippe Auguste, eux aussi  en route pour la Terre Sainte. Il choisit la voie de terrestre passant par Constantinople et l’Asie Mineure. Après voir battu les Turcs à Iconium en mai 1190, Barberousse continua sa marche. Au fur et à mesure de son avancée son armée se décimait victime de la terrible chaleur sévissant à cette période l’année. Sur cent mille hommes qui le suivaient, il n’en restait que quarante mille ! Néanmoins, le nombre restait suffisant pour inquiéter Saladin.
 
Le 10 juin, lors d’une halte, l’empereur voulut se rafraîchir, (ou franchir ?) dans le fleuve Saleph (actuel Göksu) et se noya. La disparition brutale du personnage allait participer à son aura : au 16ème siècle on racontait qu’il vivait dans une grotte, que sa barbe était devenue immense et qu’il allait revenir pour rendre toute sa grandeur à l’Empire…
L’empereur, seigneur féodal, n’avait pas su faire évoluer suffisamment les institutions de ce gigantesque conglomérat politique que représentait l’Empire pour qu’il puisse résister aux années d’anarchie à venir.  Moyennant quoi, entre ses fils, qui ne régnèrent pas assez longtemps, et son petit-fils, plus Méditerranéen que Teuton, l’Empire "à la Charlemagne" dont il avait rêvé, allait disparaître, mais pas la légende de Barberousse…
Ainsi, en 1941, l'invasion de l'URSS par le IIIème Reich prit-elle le nom d'opération Barbarossa.
L'église Saint Pierre d'Antioche est  prolongée d'un souterrain par où les premiers Chrétiens pouvaient fuir.http://antikforever.com/
http://antikforever.com/
La cathédrale de Tyr se présente aujourd’hui comme un vaste champ de pierres antiques d’où émergent les massifs de fondation. http://www.archeometrie.mom.fr
Béatrice Ière de Bourgogne (1145 -1184)
Cathédrale de Spire (Allemagne)
Fille unique du comte de Bourgogne Renaud III et seconde femme de Barberousse épousée en 1156, elle apporta en dot le comté de Bourgogne. Le couple eut de nombreux enfants.
Béatrice fut inhumée dans la crypte de la cathédrale de Spire auprès d'autres rois et empereurs. Son fils, Philippe de Souabe (1177 - 1208) et sa fille Agnès (†1184), y reposent également.
Photo: Alfred Hutter
Photo : destinatio (Flickr)
(*) commentaire(s)
4 février 2013
Le fleuve Saleph (actuel Göksu). http://www.trekearth.com/
Dans l’idée de l’inhumer à Jérusalem, son fils, Frédéric de Souabe, fit tenter une conservation de la dépouille dans du vinaigre. Cette méthode s’avérant inefficace, on la fit bouillir égrainant ses chairs dans plusieurs tombes: l'église troglodyte Saint-Pierre à Antioche (Turquie) qui, selon la tradition,  aurait été fondée par les apôtres Pierre et Paul ; son coeur et ses entrailles en la cathédrale disparue de Tarse (Turquie)  et ses ossements dans la cathédrale de Tyr (Liban).
ACCUEIL
THEMES 
DE A à Z 
Chercher
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
par Marie-Christine Pénin
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
CONTACT
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
-Basilique du Saint-Sépulcre à Jérusalem (Israël)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetière du Mont Herzl à Jérusalem (Israël)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de la Salpêtrière (75) (disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collège de Beauvais ou de Dormans (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des chanoinesses de Picpus (75)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
-Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Récollets (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise et cimetière St-Côme-et-St-Damien (75) (disparus)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise St-Leu-St-Gilles (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-des-Champs (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Hospice des Enfants-Trouvés (75) (disparu)
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 
-Noviciat de l'Oratoire (75)
 
-Panthéon de Paris
-Panthéon de Rome (Italie)
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré St-Martin-des-Champs (actuel CNAM) (75)
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
-Prieuré Ste-Croix-de-la-Bretonnerie (75) (disparu)
 
-SAINTE-CHAPELLE DU PALAIS (75)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 18 février 2020
COPYRIGHT 2010 - 2020 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.