RETOUR PERSONNALITES LIEES A LOUIS XIII
L’échafaud fut dressé dans la cour intérieure du Capitole. Il mourut avec beaucoup de courage devant un parterre réduit à un huit clos.
Il donna lui-même le signal au bourreau : " Frappe hardiment !".  Les portes de la cour s'ouvrirent laissant passer un flot humain voulant recueillir un peu de sang car, selon la superstiton, le sang d'un condamné était sacré.  Sa dépouille, recouverte d'un drap noir, fut emportée dans le carrosse de son ami le cardinal de la Valette et inhumée dans l’église Saint-Sernin.
 
Il était le dernier duc de Montmorency.
Maréchal de France
Un effet récurrent dans les articles liés à Louis XIII est la présence de Richelieu qui s’impose comme un fil conducteur, or, qui dit Richelieu dit conjurations qui alimentèrent tout son ministériat. La rébellion d’Henry II de Montmorency s’inscrivit dans ce long fleuve fort peu tranquille que fut la vie du cardinal.
 
En 1630, pour avoir bien combattu vaillamment contre le duc de Savoie, Louis XIII lui offrit son bâton de maréchal.
Si l’aimable Montmorency n’était pas vraiment un ennemi du cardinal, qui lui refusait tout de même la charge de connétable, il n’en allait pas de même de sa femme, Marie-Félicie des Ursins, nièce de Marie de Médicis, aux ambitions insatisfaites.
 
Lui, qui était aimé de tous, qui avait toujours été fidèle au roi, eut la malheur de céder aux pressions de sa femme et de Monsieur, Gaston d’Orléans, qui n’avait pas « digérer » la mort de Louis de Marillac.
Ainsi, du fond de son Languedoc dont il était Gouverneur, à la grande surprise du roi et de Richelieu, Montmorency tenta un soulèvement.
Après une violente escarmouche près de Castelnaudary, le roi crut Montmorency mort de ses blessures, ce qui lui aurait évité les embarras d’une condamnation. Mais il était vivant. Le maréchal Henri de Schomberg le captura le 1er septembre.
Transféré à Toulouse, convaincu de haute trahison, sa condamnation était inévitable. Tout ce qu’on peut imaginer de protestations, de suppliques furent employées pour sauver la vie de cet homme tant apprécié. Rien n’y fit. Louis XIII, quels que furent ses sentiments resta inflexible.
 
Gouverneur du Languedoc depuis plus de vingt ans, les toulousains lui étant favorables, on ferma les portes du Capitole pour les empêcher d’entraver l'exécution.
1-2
1-2
(*) commentaire(s)
Photo MCP
Photo MCP
A la mort du roi, Marie-Félicie des Ursins obtint d’Anne d’Autriche la permission de faire transférer les restes de son époux dans le somptueux mausolée qu’elle avait fait édifier dans le couvent où elle s’était retirée. Ce tombeau, œuvre des sculpteurs François et Michel Anguier, de 1648 à 1653, constitue l'un des plus beaux tombeaux du 17ème  siècle conservé dans la chapelle du lycée Banville classée par arrêté du 28 juin 1928.
Henri II de Montmorency (1595 - 30 octobre 1632)
Couvent de la Visitation, actuel lycée Banville, de Moulins (Allier)
Cœur chapelle du château de Brumare à Brestot (Eure)
THEMES 
Chercher
DE A à Z 
ACCUEIL
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
________________________________________________________________________________
par Marie-Christine Pénin
COPYRIGHT 2010 - 2017- TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.