RETOUR LITTERATURE
28 mars 2015
► Poète français
RIMBAUD Arthur (1854 – 10 novembre 1891)
Cimetière ancien de l’avenue Charles Boutet à Charleville-Mézières (Ardennes)
Ce furent bien ces évènements qui l’orientèrent vers une nouvelle conception de la poésie qu'il exposa dans les lettres dites du « Voyant » où le poète se fait voyant en trouvant l’inconnu par « un long, immense et raisonné dérèglement de tous les sens ». Le futur poète est comme « un voleur de feu ». Pour cela une méthode infaillible : s’encrapuler en se conduisant d’une manière scandaleuse tout en bouleversant le langage, le défigurer. L’essentiel de Rimbaud se trouve là, dans cette annonce de libération intime qui transforme la personne humaine et la parole. La poésie ne pouvait être qu’à ce prix.
 
Il n’avait pas vingt ans quand il écrivit les vers du Bateau ivre, du Dormeur du val, ou de Voyelles qui comptent parmi les plus célèbres de la poésie française. C’était avant que ce génie précoce ne cessât d’écrire des poèmes, à partir de 1875, pour entamer une nouvelle carrière, celle de l’aventure.
 
L’aventure, il l‘avait déjà connue sous une autre forme avec Paul Verlaine. En 1871, les poèmes qui lui avaient envoyés avaient enthousiasmé le parnassien qui l’invita à Paris. Choquant ceux qui l’approchaient par ses manières grossières, Verlaine ne l’en avait pas moins suivi lorsqu’il quitta la capitale en 1872. Entre la Belgique et l’Angleterre les deux amants vécurent une existence errante qui se termina en juillet 1873 lorsque Verlaine lui tira dessus, le blessant légèrement. Après une dernière rencontre en 1875, les deux hommes ne se revirent plus.
 
A partir de cette année,  voyages et aventures exotiques le menèrent notamment à Chypre puis à Aden (Arabie), et à Harrar (Abyssinie) où il gérait simultanément un comptoir commercial. Il se fit un peu trafiquant d’armes, reconnut des régions jusque là inexplorées, etc.
En dix ans ses affaires étaient devenues prospères quand, atteint d’une tumeur au genou, il dut rentrer en France pour se soigner en mai 1891. Amputé d’une jambe à Marseille, victime d’un cancer généralisé, il y mourut quelques mois plus tard veillé par sa sœur cadette Isabelle.
 
Bien que brève, la densité de son œuvre poétique fait d'Arthur Rimbaud une des figures premières de la littérature française. L’ensemble de ses choix de vie participa aussi à forger son mythe.
Rimbaud adulte
Son corps fut ramené à Charleville où ses obsèques se déroulèrent dans une stricte intimité le 14 novembre. « L’homme aux semelles de vent » fut inhumé dans la tombe familiale où reposaient son grand-père maternel ; sa sœur Vitalie (1858-1875), et où le rejoignirent sa mère Vitalie (1825-1907) et sa sœur Isabelle (1860-1917). Cette dernière avait épousé l'inénarrable artiste Pierre Dufour - aspirant critique littéraire sous le nom de Paterne Berrichon – qui vit en Isabelle sans doute un moyen pour mieux capter l'héritage littéraire de son défunt beau-frère. Ce mariage fut l'une des origines des multiples avatars dans la transmission tronquée, aseptisée, camouflée ou gonflée de l'œuvre. D’abord inhumée au cimetière du Père-Lachaise, selon ses dernières volontés,  Isabelle fut transférée par la suite auprès des siens.  
Sépulture familiale des Rimbaud Photo : http://www.charleville-mezieres.fr/
Vitalie Rimbaud, la mère
Vitalie Rimbaud, la soeur
Isabelle Rimbaud
http://blog.legardemots.fr/post/2008/06/23/Alchimie-du-verbe
L’occasion était trop belle pour ne pas la saisir. Le pays occupé par les Prussiens, son collège de Charleville transformé en infirmerie et fermé lors de l’hiver 1870/1871, Arthur, encouragé dans son potentiel de poète en herbe, transforma l’Histoire en sorte de « grandes vacances » où il affermit sa poésie qui prit l’accent d’une rébellion. L’adolescent avait déjà fugué à Paris, il réitéra.
 
Traînant dans la ville surexcitée contre le gouvernement réfugié à Versailles, à peine était-il de retour dans sa province que la Commune, qu’il applaudit,  était proclamée avant d’être écrasée avec son lot de répressions qui l’indigna.
(*) commentaire(s)
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
Dernière mise à jour
au 20 octobre 2017
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.