RETOUR RELIGION
LES ENFANTS DE FATIMA : Lucie de Jesus dos Santos, François et Jacinthe Marto
Basilique Notre-Dame de Fatima (Portugal)
Histoire singulière que celle de ces trois enfants gardiens de moutons qui s’est écrite sur fond de pauvreté et d’illettrisme dans une région du Portugal où les paysans travaillaient un sol ingrat.
 
Engagé dans la Première Guerre mondiale au côté des Alliés à partir de mai 1916, le Portugal avait environ 50 000 soldats positionnés en France.
 
1917. A 130 kms au nord de Lisbonne, Fatima était une paroisse rurale de 2 500 habitants dispersée en une quarantaine de hameaux.
 
Déjà en 1915 et 1916, Lucie et ses cousins, François et sa sœur Jacinthe,  avaient eu, tour à tour, la vision d’un ange, l’Ange du Portugal, mais n’avaient pas été pris au sérieux.
 
13 mai 1917, vers midi. « Une Dame toute vêtue de blanc » apparut aux trois petits bergers alors respectivement âgés de dix ans (Lucie), neuf ans (François) et de sept ans (Jacinthe).  Elle leur demanda de « venir le mois suivant, à cette même heure  et de réciter le chapelet  tous les jours pour obtenir la paix dans le monde et la fin de la guerre ».
 
Le 13 juin, les enfants, accompagnés d’adultes, étaient au rendez-vous. La Vierge n’apparut qu’aux petits. S’adressant à Lucie, elle lui annonça la mort prochaine de ses jeunes cousins, et lui demanda d'apprendre à lire et à écrire afin de mieux rapporter sa parole auprès des hommes.
 
Quatre autres apparitions suivirent : les 13 juillet, 19 août, 13 septembre et 13 octobre 1917, ce jour-là devant être le témoin d’un miracle promis par la Dame Blanche que seuls les enfants continuaient à voir. Chaque rendez-vous amenait une foule de fidèles de plus en plus grande.
Dans la chapelle du côté gauche se trouve les tombeaux de Jacinthe et de Lucie et dans celle de droite celui de François.
 
François Marto (1908 - 4 avril 1919)
Comme l’avait annoncé la Dame blanche à Lucie, ses petits cousins disparurent rapidement. La grippe espagnole emporta François qui fut inhumé modestement dans le cimetière de Fatima dans une simple fosse marquée d’une croix.
Ses restes furent transférés dans la basilique de Fatima, le 13 mars 1952.
Il fut déclaré vénérable par le pape Jean-Paul II en 1989 puis béatifié en 2000.
Jacinthe Marto (1910 - 20 février 1920)
Victime d’une pleurésie purulente la fillette fut opérée à l'hôpital Doña Estefânia de Lisbonne où elle s'éteignit tranquillement, toute seule, en odeur de sainteté.
Son corps fut accompagné à pied jusqu'à la gare, sous la pluie, par beaucoup de monde, et déposé à Vila Nova de Ourem, dans le caveau de la famille du baron de Alvaiazere.
le 12 septembre 1935, ses restes rejoignirent ceux de son frère au cimetière de Fatima avant d’être translatés, le 1er mai 1951 en la basilique Notre-Dame de Fatima.
Il fut déclarée vénérable par le pape Jean-Paul II en 1989 puis béatifiée en 2000.
Lucie de Jesus dos Santos (1907 - 13 février 2005)
Comme le lui avait dit la Dame blanche, elle survécut à François et Jacinthe. Admise dans une institution religieuse, elle put s’instruire et, par la suite, délivrer le message qui lui avait été confié. En 1926, elle vécut une vision qui la combla en étant témoin d'une théophanie trinitaire, c'est-à-dire une apparition divine de la Sainte Trinité. Elle prononça ses vœux perpétuels en 1934 chez les Sœurs Dorothées, à Tuy (Espagne) où elle était sœur converse depuis 1928.
Elle retourna au Portugal en 1946, où elle visita Fatima incognito. En 1948, elle reçut la permission papale d’être délivrée de ses vœux perpétuels pour entrer au carmel Sainte-Thérèse de Coimbra au Portugal où elle prit le nom de sœur Lucie du Cœur Immaculé. Elle y vécut recluse menant une vie pieuse et contemplative avec interdiction formelle de communiquer avec l'extérieur.
Néanmoins, elle revint à quatre fois à Fatima: en 1967 en présence de Paul VI, en 1982 en présence de Jean-Paul II, en 1991 et 2000 à l’occasion de la béatification de ses cousins.
Décédée au couvent, elle fut inhumée avec eux dans la basilique Notre-Dame de Fatima. Elle repose aux côtés de Jacinthe.
Merci à Antoine Roussel pour la photo
Merci à Antoine Roussel pour la photo
Merci à Antoine Roussel pour la photo
Merci à Antoine Roussel pour la photo
Merci à Antoine Roussel pour la photo
Merci à Antoine Roussel pour la photo
Merci à Antoine Roussel pour la photo
Merci à Antoine Roussel pour la photo
Merci à Antoine Roussel pour la photo
Merci à Antoine Roussel pour la photo
13 octobre 1917: la foule, le regard tourné vers le ciel,  assiste au miracle annoncé.
6 avril 2012
Le 13 octobre, jour du miracle annoncé, 70.000 personnes auraient été présentes et virent le soleil danser, tourner en spirale, coloriant toutes choses aux tons de l'arc-en-ciel, puis soudain, sembler tomber vertigineusement vers la terre, pendant que la chaleur devenait intolérable. On cria; on se jeta à genoux; on demanda pardon...Et soudain, le soleil remonta à sa place... Et les 70,000 personnes qui avaient attendu sous la pluie et qui étaient trempées se retrouvent avec des vêtements propres et secs. Pendant ce spectacle apocalyptique de phénomènes cosmiques, les trois enfants purent contempler la Sainte Famille, puis Notre-Dame des Sept-Douleurs accompagnée du Christ et enfin Notre Dame du Mont-Carmel.
 
Mais la vision ne fit pas qu’apparaître, elle fit aussi une révélation qu’elle demanda aux petits bergers de garder secrète.
 
En juillet-août 1941, rédigeant son troisième Mémoire sur les apparitions, Lucie (devenue sœur Lucie) précisa, pour la première fois, que ce secret comprenait trois éléments différents : « Le secret comprend trois choses distinctes, écrit-elle, et j’en dévoilerai deux. » La troisième partie ne fut divulguée qu'en l'an 2000 par le Vatican.
 
Les deux premières parties du message, consistaient respectivement en une vision de l’enfer, qui avait terrifié les enfants, et enseigner comment sauver les âmes de l'enfer et obtenir la paix. Cette partie concernait la Russie, au moment où, en 1917, le pays vivait sa grande révolution marxiste.
 
La troisième partie du message fut divulguée le 26 juin 2000 par le Vatican.  Etudiée bien avant sa révélation publique, ce message est toujours sujet à controverse ;  trois questions restent en débat : l'authenticité du texte publié par le Vatican, son intégralité et son interprétation.
Il concernerait des évènements que certains estiment passés, comme la tentative d’assassinat contre Jean-Paul II, alors que d’autres soutiennent que l’évènement est à venir et annoncerait le martyre d’un pape.
 
Quoiqu’il soit une chapelle fut érigée en 1919 par des pèlerins  sur le lieu même des apparitions.
En 1921, la dévotion à Marie fut autorisée sur le site. Après sept ans d'enquête, en 1930,  les apparitions furent officiellement reconnues. La basilique néoclassique fut terminée en 1931. Les quinze autels qu’elle comporte sont dédiés aux quinze mystères du Rosaire.
 
Le sanctuaire, si l’on inclut l’ensemble des édifices et son immense enceinte, a une surface de 86 400 m², et peut contenir environ 300 000 personnes. Chaque année 4 millions de pèlerins et touristes se rendent à Fátima ce qui en fait le quatrième lieu de pèlerinage catholique du monde après Notre-Dame de Guadalupe au Mexique, le Vatican et Lourdes.
(*) commentaire(s)
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 14 novembre 2017
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.