RETOUR PERSONNALITES LIEES A LOUIS XIV
Introduite à la Cour en 1635, elle s’y fit vite remarquer par sa beauté et, en 1642, épousa Henri II de Longueville. Intelligente, cultivée et vivant librement malgré son mariage, on ne compte plus ses aventures galantes dont, parmi les plus prestigieuses, La Rochefoucauld (l’auteur des Maximes) et le Grand Turenne.
 
L’esprit frondeur étant une valeur récurrente dans la famille, Anne Geneviève s’inscrivit dans la tradition et peut être considérée comme l’une des plus célèbres et farouches trublions enjuponnés de notre histoire.
Grande ennemie de Mazarin, en 1648, elle soutint Paul de Gondi, cardinal de Retz, lors de la Fronde parlementaire, qui s’opposait à la royauté, obligeant Anne d’Autriche et le jeune Louis XIV à fuir Paris. Et notre amazone de nommer son frère cadet, Armand de Bourbon-Conti, comme un généralissime des troupes levées par la Parlement, et de collaborer à la paix de Rueil en mars 1649.
Mais Mazarin, objet de son ressentiment, était toujours au pouvoir. Ulcéré, le Grand Condé vint apporter son appui à la coalition qui repartit de plus belle, sous le nom de Fronde des princes qui, cette fois, ne tourna pas à l’avantage de la duchesse de Longueville.
 
Après l’arrestation de ses frères et de son mari en janvier 1650, elle s’enfuit en Normandie, mais échoua dans sa tentative de soulever la province. Poursuivie par les troupes royales, elle parvint Stenay où elle se réfugia auprès de Turenne, son ancien amant. Elle y resta un an négociant avec les Espagnols et poussant Turenne à se révolter contre Mazarin.
Echouant là aussi, elle continua sa fuite jusqu’à la signature du traité des Pyrénées en 1659. De retour à Paris, elle se tint le plus possible éloignée de la Cour qui d’ailleurs lui témoignait beaucoup de froideur.
 
Et puis, l’orgueilleuse duchesse opéra un retour sincère sur elle-même en se délectant de religion. Elle se rapprocha des jansénistes qui, après une longue confession, lui donnèrent l’absolution pour ses péchés et lui conseillèrent de dépenser sa pieuse énergie en faveur des pauvres. Ce qu’elle fit aussitôt. Vêtue de robes quasi monastiques, elle attira, malgré elle, une nouvelle Cour où l’on ne parlait guère que de théologie.
Frappée par des deuils, dont celui d’un fils adultérin en 1672, elle se fit construire une petite maison près de Port-Royal-des-Champs et partagea son temps entre cette résidence et le carmel de la rue Saint-Jacques dont sa mère fut l'une des fondatrices et bienfaitrices.
 
Suivant à la lettre les instructions de son nouveau directeur de conscience, M. Marcel, curé de l’église Saint-Jacques-du-Haut-Pas, toute proche du carmel, elle portait un cilice et multipliait les aumônes. L’âme damnée des deux Frondes  mourut fort pieusement.
 
Selon sa volonté, Anne Geneviève de Bourbon-Condé, duchesse de Longueville, fut inhumée auprès de sa mère dans une tombe simple et plate en marbre blanc. Sa sépulture disparut en même temps que l'église après la Révolution.
Son cœur fut apporté à Port-Royal-des-Champs auprès de celui son fils. A la fermeture de l’abbaye, il fut déposé le 17 janvier 1711 en l’église Saint-Jacques-du-Haut-Pas où étaient déjà conservées ses entrailles et à laquelle elle avait offert la construction de la nef en 1675.
 
Dans la chapelle où furent inhumées ses entrailles on pouvait lire l’inscription suivante :
« Triste mais précieux dépôt, Dieu la conduisit par la providence particulière en cette paroisse et lui fit trouver dans la maison des carmélites qui avait toujours été chère la solitude qu’elle cherchait ; dans une grande multitude de pauvres, un exercice perpétuel à sa charité ; et dans cette Eglise ruinée, une occasion d’élever un Temple au Seigneur, monument éternel de sa piété et de sa foi enfin pleine de mérite, et de bonnes œuvres, détachée de toute chose, de la vie même, et toutes occupée des pensées de l’éternité, elle mourut le 15 Avril 1679, âgée de 59 ans et 7 mois ».
 
Cette plaque a été conservée dans la chapelle d'origine où sont exposés quelques meubles et objets de l'époque.
Seule fille d'Henri II de Bourbon, prince de Condé, et de son épouse Charlotte Marguerite de Montmorency, dernière passion d' Henri IV, sa forte personnalité n’avait rien à envier à celles de ses frères : le Grand Condé et le prince de Conti avec lesquels elle entra dans l’Histoire par la grande porte.
Epitaphe de la duchesse de Longueville au couvent des carmélites.
Sources principales:
France baroque - France classique -Ed. Bouquins-
Epitaphier du vieux Paris -Tome II-
(*) commentaire(s)
3 novembre 2011
LONGUEVILLE Anne Geneviève de Bourbon, duchesse de (1619- 15 avril 1679)
Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (Paris)
Cœur : Eglise Saint-Jacques-du-Haut-Pas (Paris)
Entrailles : Port-Royal-des-Champs (Yvelines)
© MCP
ACCUEIL
THEMES 
Chercher
CONTACT
DE A à Z 
FACEBOOK
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
Pour s'abonner à la Newsletter : l'inscription se fait en cliquant sur "Contact" en précisant bien le sujet et votre adresse E.mail.
par Marie-Christine Pénin
NOUVEAUX ARTICLES
LIEUX D'INHUMATIONS
 
-Abbaye royale de Chelles (77)
-Abbaye de Maubuisson (95)
-Abbaye de Montmartre (75)
-Abbaye de Port-Royal (75)
- Abbaye de Port-Royal-des-Champs (78)
-Abbaye St-Antoine-des-Champs (75) (disparue)
-Abbaye et église St-Germain-des-Prés (75)
-Abbaye St-Victor (75) (disparue)
-Abbaye St-Yved de Braine (02)
-Abbaye Ste-Geneviève (75)
-Abbaye du Val-de-Grâce (75)
 
-Basilique St-Denis (93)
-Basilique St-Pierre de Rome
-Basilique St-Remi de Reims (51)
 
-Catacombes de Paris
-Catacombes de Rome
 
-Cathédrale Notre-Dame (75)
 
-Chapelle Royale de Dreux (28)
-Chapelle de la Sorbonne (75)
-Chapelle des Incurables (75)
-Chapelle St-Aignan (75)
-Chapelle St Peter-ad-Vincula, (Tour de Londres)
 
-Chartreuse de Gaillon-lez-Bourbon (27) (disparue)
 
-Cimetière de Bonsecours (76)
-Cimetière du Calvaire (75)
-Cimetière de Clamart (75)
(disparu)
-Cimetière des chiens d'Asnières (92)
-Cimetière des enfants de Pen-Bron (44)
-Cimetière des Errancis (75)
-Cimetière "des fous" d'Evreux (27)
-Cimetière des Innocents (75) (disparu)
-Cimetière des Invalides (Invalidenfriedhof) Berlin
-Cimetière de la Madeleine
(ancien cimetière révolutionnaire)
-Cimetières parisiens (subtilités)
-Cimetière parisien d'Ivry (94)
-Cimetière parisien de Vaugirard (disparu)
-Cimetière de Picpus (75)
-Cimetières protestants
-Cimetière St-André-des-Arts (75) (disparu)
-Cimetières St-Benoît (75) (disparus)
-Cimetière St-Denis-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Etienne-du-Mont (75) (disparu)
-Cimetières de St-Eustache (75) (disparus)
-Cimetière St-Germain-l'Auxerrois (75) (disparu)
-Cimetière St-Gervais (75)
(disparu)
- Cimetière St-Jacques-du-Pas (75) (disparu)
-Cimetière St-Jean-en-Grève (75) (disparu)
-Cimetière St-Landry (75) (disparu)
-Cimetière St-Laurent (75) (disparu)
-Cimetière St-Marcel (75)
(disparu)
-Cimetière St-Médard (75)
(disparu)
-Cimetière St-Nicolas-du-Chardonnet (75) (disparu)
-Cimetière St-Paul-des-Champs (75) (disparu)
-Cimetières St-Roch (75) (disparus)
-Cimetière St-Sulpice (75)
(disparu)
-Cimetière de Sapanta (Roumanie)
-Cimetière St-Sauveur (75) (disparu)
Cimetière et charniers St-Séverin (75)
Cimetière Ste-Catherine (75)
(disparu)
-Cimetière Ste-Marguerite (75)
 
-Collégiale St-Georges de Vendôme (41) (disparue)
-Collégiale St-Laurent de Joinville (52) (disparue)
 
-Colonne de Juillet (75)
 
-Couvent de l'Ave Maria (75) (disparu)
-Couvent des Augustins-Déchaussés (75) (disparu)
-Couvent des Blancs-Manteaux (75) (disparu)
-Couvent des Capucins de la rue St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Capucines (75)
(disparu)
-Couvent des Carmélites de la rue St-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Carmes-Billettes (75)
-Couvent des Carmes-Déchaussés (75)
-Couvent des Célestins (75) (disparu)
-Couvent des Cordeliers de Nancy (54)
-Couvent des Cordeliers (75)
(disparu)
-Couvent des Chartreux de Vauvert  (75) (disparu)
-Couvent des Feuillants du Fg St-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des Grands-Augustins (75) (disparu)
-Couvent des Grands Carmes ou Carmes Barrés ou Carmes Maubert (75)  (disparu)
- Couvent des Jacobins réformés de la rue Saint-Honoré (75) (disparu)
-Couvent des  Jacobins de la rue Saint-Jacques (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de Chaillot (75) (disparu)
-Couvent des Minimes de la place Royale (75) (disparu)
-Couvent des Pénitents du Tiers-Ordre de St-François ou Pénitents de Picpus (75)
(disparu)
Couvent des Petits-Augustins (75)
-Couvent des Théatins (Paris) (disparu)
-Couvent de la Visitation Ste-Marie (75)
-Crypte impériale des Capucins de Vienne (Autriche)
 
-Eglise du Dôme des Invalides (75)
-Eglise de La Madeleine (75)
-Eglise La Madeleine-de-la-Cité (75) (disparue)
-Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux (75)
-Eglise St-Barthélemy (75) (disparue)
-Eglise St-Benoît, la bien tournée (75) (disparue)
-Eglise St-Christophe (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-de-la-Chartre (75) (disparue)
-Eglise St-Denis-du-Pas (75) (disparue)
-Eglise St-Eloi (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne (75) (disparue)
-Eglise St-Etienne-du-Mont (75)
-Eglise St-Eustache (75)
-Eglise St-Germain-l'Auxerrois (75)
-Eglise St-Germain-le-Vieux (75) (disparue)
-Eglise St-Gervais-St-Protais (75)
-Eglise St-Hippolyte (75) (disparue)
-Eglise St-Jacques-de-la-Boucherie (75)
- Eglise St-Jacques-du-Haut-Pas (75)
-Eglise St-Jean-en-Grève (75)
(disparue)
-Eglise St-Jean-le-Rond (75) (disparue)
-Eglise St-Julien-le-Pauvre (75)
-Eglise St-Landry (75) (disparue)
-Eglise St-Laurent (75)
-Eglise (cathédrale) St-Louis-des-Invalides (75)
-Eglise St-Louis-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise et cimetière (disparu) St-Louis-en-l'Île (75)
-Eglise St-Marcel (75) (disparue)
-Eglise St-Martial (75) (disparue)
-Eglise St-Médard (75)
-Eglise St-Merry (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Chardonnet (75)
-Eglise St-Nicolas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-des-Champs (75) (disparue)
-Eglise St-Paul-St-Louis (75)
(ancien couvent des Jésuites)
-Eglise St-Pierre-aux-Arcis (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-aux-Boeufs (75) (disparue)
-Eglise St-Pierre-de-Montmartre
-Eglise St-Roch (75)
-Eglise St-Sauveur (75) disparue
-Eglise St-Séverin (75)
-Eglise St-Sulpice (75)
-Eglise St-Symphorien et St-Luc (75) (disparue)
-Eglise St-Thomas-du-Louvre (75) (disparue)
-Eglise Ste-Croix (75) (disparue)
-Eglise Ste-Geneviève-des-Ardents (75) (disparue)
-Eglise Ste-Marine (75) (disparue)
-Eglises et cimetières de l'île de la Cité (75) (disparus)
 
-Grottes vaticanes
 
-Mausolée d'Auguste à Rome
-Mausolée de Mausole à
Halicarnasse (Bodrum) Turquie (disparu)
-Mémorial du Mt-Valérien (92)
 

-Panthéon
-POMPES FUNÈBRES, AUTREFOIS et leurs métiers disparus
-Prieuré Ste-Catherine-du-Val-des-Ecoliers (75) (disparu)
 
-SÉPULTURES DES BOURBONS
-SÉPULTURES DES ROIS D’ANGLETERRE (dynastie Anglo-saxonne)
-SÉPULTURES DES ROIS ET DUCS DE BRETAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS D'ESPAGNE
-SÉPULTURES DES ROIS DE FRANCE ET DES EMPEREURS (résumé)
-SUPPLICIÉS Lieux d'inhumations
 
-Temple (enclos, église et cimetière du) (75) (disparus)
Dernière mise à jour
au 6 décembre 2017
COPYRIGHT 2010 - 2017 - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.