RETOUR BOULEVARD DU CRIME
Mae et deux de ses soeurs
Mae et Sonny en 1976
► Johnny (Giovanni)  Torrio (1882 – 16 avril 1957)
    Cimetière Green-Wood de  Brooklyn, New York (USA)
Surnommé the Fox (le renard) ou the Brain (le cerveau) , il bâtit l'empire criminel moderne de Chicago dans les années 1920 et fut l'un des concepteurs du Syndicat du crime. Sérieusement blessé en 1925 dans une tentative d'assassinat, Torrio, secoué, partit pour l'Italie et décida de passer la main. Il légua son empire à Al Capone dont il avait lancé la carrière en en faisant son bras droit, bien conscient des talents de son jeune poulain. Il revint aux États-Unis au début des années 1930. La justice et la presse exprimaient leurs doutes quant à sa réelle
« retraite ».
Considéré par ses pairs comme un « sage » respecté, il joua un rôle décisif lors de l'élaboration de la Commission, dont il serait resté un conseiller influent. Lucky Luciano ne le consultait-il pas pour quelques bons conseils, comme l’avait fait Capone ? Torrio, prétendant n’être qu’un vieil homme aspirant mourir dans son lit, niait ses assertions. Il fut ensuite cité comme témoin lors du procès d'Al Capone. Il se retira à New York et
Al avait rencontré cette très jolie irlandaise dans une soirée dansante. Toutefois, il ne l’épousa qu’en décembre 1918 après qu’elle lui ait donné un fils, Sonny. Le couple vécut un an à Brooklyn avant de s’installer à Chicago dans une petite maison qui servait de quartier général à Al. Elle est connue pour avoir participé à la contrebande d’alcool et être allergique à la poussière et à la laine !
 
Installée en Floride,  très croyante elle se rendait souvent à l’église Gesu de Miami avec son fils et sa belle-fille de l’époque, Ruth. Elle veilla avec attention à ce que son fils ne tombât pas dans la criminalité : « Ne fais comme ton père, il m’a brisé le cœur » lui disait-elle. Ses leçons portèrent leurs fruits : Sonny mena une vie honnête.
Un gang cela se compose d'éléments qui vont qui viennent.  Outre les membres de sa famille, Capone put compter sur quelques fidèles le long de sa carrière. Dans l'immédiat,  je vous en livre déjà trois incontournables.
► Mary Mae Josephine Coughlin Capone, dite Mae (1897 – 16  avril 1986) La femme d'Al Capone
Elle mourut dans la maison de retraite d'Hollywood Hills à Hollywood (banlieue de Miami) en Floride. Sa dépouille fut menée au crematorium de Palm Beach. Ses cendres suivirent-elles celles de son fils dans sa sépulture en Californie ?
La bande d'Al Capone
mourut à l'hôpital sous une tente à oxygène après une attaque cardiaque chez son barbier à Brooklyn. Ainsi mourut-il effectivement dans un lit. Les médias ne découvrirent sa mort que trois semaines après ses obsèques.
<-5-6-7-8
<-5-6-7-8
Photo: www.gambino.com
(*) commentaire(s)
CAPONE Alphonse, dit Al (5)
                                           ...Sa famille
                                                                                                            ...Sa bande
THEMES 
Chercher
DE A à Z 
ACCUEIL
TOMBES ET SEPULTURES DANS LES CIMETIERES ET AUTRES LIEUX
________________________________________________________________________________
par Marie-Christine Pénin
COPYRIGHT 2010 - 2020- TOUS DROITS RÉSERVÉS - Ce site est propriétaire exclusif de sa structure, de son contenu textuel et des photos signées MCP.  Sauf accord du propriétaire du site, toute reproduction, même partielle, à titre commercial est interdite. Les reproductions à titre privé sont soumises à l'autorisation du propriétaire du site. A défaut, le nom du site et de son auteur doivent obligatoirement être mentionnés. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés.